Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juillet 2015 5 10 /07 /juillet /2015 15:43

Laurent Wauquiez, candidat LR pour les Régionales 2015, était le 8 juillet dans l’Allier pour évoquer les routes, qu’il considère comme étant sa « priorité numéro un » pour les années à venir. Des priorités qui changent au fil des jours, des territoires et des interlocuteurs. Après l’agriculture, l’apprentissage, puis le train… maintenant la route. Et demain ?

Pour Laurent Wauquiez, la Région Auvergne n’investirait plus sur les routes … depuis 2004.

Mensonge !

Depuis 2004, la Région a investi 105 millions d’euros sur les routes départementales et nationales.

La Région a signé en 2007 des conventions triennales de partenariat avec les Départements de l’Allier, du Cantal et de la Haute-Loire, dont l’un des volets concerne le soutien financier aux travaux routiers. Ces aides pour la Haute-Loire et l’Allier ont été soldées respectivement en 2012 et 2013.

Concernant le Cantal, deux itinéraires reçoivent encore un concours régional, pour un montant total de 6,27 millions d’euros : la RD 120 à l’ouest d’Aurillac et la RD 926 (Contournement de Saint-Flour).

Pour l’Allier, 6 millions d’euros sont allés au contournement de Vichy.

Quant au Puy-de-Dôme, la Région a décidé en 2008 de contribuer à l’aménagement de routes nationales transférées en 2006 au Département (RD 2089, 2144 et 2009), à hauteur de 7,3 millions d’euros.

Au total, le budget 2015 prévoit 1.523.000 € en crédits de paiement en faveur des routes départementales sur l’ensemble de l’Auvergne.

Il va de soi que les investissements routiers sont essentiels pour assurer le développement d’un territoire et garantir la sécurité des usagers. Reste à savoir qui doit payer… Pas la Région en tout cas, ce n’est pas dans ses compétences.

En matière de mobilité et de transports, l’Auvergne a fait le choix du ferroviaire suivant en cela d’ailleurs la préconisation de Brice Hortefeux en septembre 2007, « de redéployer sur les rails des crédits jusqu'alors consacrés aux routes ».

Le transport public d’intérêt collectif est le premier budget de la Région: 127,5 millions d’euros en 2015 ! Et ce positionnement de l’Auvergne est loin d’être un cas isolé : dans le cadre de la préparation des Contrats de Plan Etat Région 2014/2020 en effet, les Régions françaises ont clairement fait leur choix en faveur du ferroviaire.

Un peu moins clair en revanche pour Laurent Wauquiez, le projet de la LGV POCL ! Alors que le candidat LR le déclarait « ensablé », le Premier ministre, Manuel Valls, avait annoncé la veille, le lancement des études préalables à l’enquête d’utilité publique, une étape déterminante pour le projet, et qui permet de maintenir le calendrier initial, à savoir une mise en service du TGV Paris - Orléans Clermont-Ferrand Lyon vers 2030.

Pendant que Laurent Wauquiez mentait à Montmarault en compagnie de Claude Malhuret, qui évoquait au passage un Hôtel de Région à 80 millions d’euros – hier l’UMP annonçait 89 millions, c’est mieux mais encore loin de la réalité à moins de 65 millions ! -, ce même 8 juillet donc, la Région accueillait plus de 200 patrons de grandes entreprises, élus, responsables de PME… pour mettre en place le Contrat de Développement Public Privé pour l’Auvergne.

Objectif : assurer les emplois de demain et le rayonnement de l’Auvergne. A cent mille lieues des gesticulations mensongères du candidat LR.

Laurent Wauquiez, ignorant tout des dossiers régionaux faute de travailler sérieusement, multiplie les contre-vérités. Il mérite vraiment le maillot à pois du meilleur menteur.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Mieux connaître

Recherche

Articles Récents