Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 décembre 2005 1 05 /12 /décembre /2005 16:14
Lorsque le Service Public a disparu d’une commune, qu’il s’est éloigné de la population, que celle-ci est trop faible pour maintenir une présence humaine suffisante en nombre et en compétence, il y a aujourd’hui une solution : les points visio-publics.
Chargé de l’aménagement du territoire et des nouvelles technologies au sein de l’exécutif régional, j’ai proposé un plan pluri annuel 2005-2008 pour équiper tous les territoires qui le souhaitent de ces points visio-publics. Il s’agit simplement, grâce à internet haut débit, de mettre en relation le service avec l’utilisateur. Le premier point visio-public installé par la Région fonctionne près du Puy-en-Velay et à Cunlhat dans le Parc Livradois-Forez.
L’ANPE du Puy-en-Velay ne convoque plus les demandeurs d’emploi de la Communauté de Communes de l’Emblavez au Puy, mais au point visio-public. Grâce à une technologie de dernière génération, le demandeur d’emploi est en liaison avec le Conseiller professionnel de l’ANPE qu’il voit en taille réelle sur un très grand écran. L’échange de documents se fait sans clavier, sans manipulation, et il n’y a aucune nécessité d’être assisté par une tierce personne.
Un appel a été lancé à toutes les communautés de communes d’Auvergne qui ont signé avec la Région un Contrat de territoire Auvergne+. Elles pourront toutes être équipées, si elles le demandent….. à condition, bien sûr, que les prestataires de services fassent de même (ANPE, CAF, MSA, CPAM, etc..).
Réunis récemment à Clermont-Ferrand, ils sont enthousiastes, sauf dans le Cantal. Pourquoi ?
Et bien, je vous l’expliquerai si vous me le demandez !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

majest 07/12/2005 14:02

Bonne nouvelle...

Le ministre délégué au Budget et à la Réforme de l’État, Porte-parole du Gouvernement, a présenté une ordonnance relative aux échanges électroniques entre les usagers et les autorités administratives et entre les autorités administratives. Cette ordonnance, prise sur...

http://www.premier-ministre.gouv.fr/acteurs/gouvernement/conseils_ministres_35/conseil_ministres_7_decembre_747/echanges_electroniques_entre_usagers_54556.html

majest 05/12/2005 22:58

Bonjour,

Bravo pour le blog et bravo pour cette initiative, dont j'espère qu'elle apportera "quelque chose en plus" aux habitants de nos campagnes.

Sujet et débat intéressant que la "proximité" du Service Public. En parlant de proximité, quand est-ce-que l'ANPE, et d'autres administrations seront capables de nous éviter d'interminables bouchons (pour les non ruraux), et des attentes inutiles dans des queues inconfortables quand on a un équipement de communication chez soi tout à fait adéquat ?

Le "service de masse packagé" et "on vient au Service Public" (donc à la borne ou dans les bureaux des 'administrateurs') c'est bien. Le service près de chez nous tourné vers 'les administrés' (acheteurs, on l'oublie trop souvent malheureusement), c'est sans doute mieux. Enfin, on goûterait, on s'y ferait très vite je pense...

On dialogue avec des inconnu(e)s, des amis ou des partenaires économiques via des applications de conferencing sur le Net dans LE MONDE ENTIER. En cimultané avec plusieurs d'ailleurs. La nouvelle génération arrive avec des capacités de multi-canal impressionnantes entretenant plusieurs conversations en parallèle...

Oui mais avec nos services publics préférés, il faut encore procéder par courrier, faire la queue souvent pour pas grand chose, etc.

Pourtant ça coûte bien moins cher que de développer et déployer des bornes, de se déplacer, ou des espaces d'accueil. Le bilan écologique est bien meilleur, et la productivité globale de tous (des 2 côtés du "guichet") serait bien améliorée.

Bien entendu cela ne doit pas creuser le fossé, il faut donc prévoir des "guichets" pour ceux qui n'ont pas d'autres solutions.

Mais pourquoi ralentir localement ceux qui vont vite à longue distance ?

Que dire de l'URSSAF, de la Caisse d'Assurance Maladie et bien d'autres organismes comme certaines Chambres qui continuent à dépenser papier en-tête, encres, enveloppes et timbres, du temps perdu à plier, déposer les courriers plus le temps de transport tout ça pour nous envoyer des courriers types nous demandant des choses simples auxquelles nous nous faisons une joie de répondre par email, rapidement, sans dépenser un sous ?

Les nouveaux moyens techniques permettent de repenser bien au delà de la technique, les concepts, objectifs, méthodes, efficacité, etc. Ne passons pas à côté des choses simples...

Un chou est un chou, surtout quand c'est le nôtre, puisque le chou public...

On peut toujours mieux faire... Essayons !

Thomas 05/12/2005 17:36

Eh bien, expliquez nous le fond de votre pensée monsieur le Maire. Pourquoi hésitez-vous à exprimer votre opinion sur vos collègues élus du Cantal?

Mieux connaître

Recherche

Articles Récents