Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 décembre 2005 2 13 /12 /décembre /2005 10:47
J’ai été immergé toute la journée dans les nouvelles technologies et les services au public.

J’ai commencé mon séjour parisien par une interview destinée aux personnels et aux usagers de la Poste ; c’est le prolongement d’une étude réalisée à Aurillac sur la mutation de l’établissement et les nouveaux services au public.
Il est vrai que, si le virage a été tardif, il est aujourd’hui rapide !
La Poste qui est l’un des services publics préférés des Français peut et doit, grâce à son implantation territoriale, être le support de nouveaux services. A ce titre, j’ai signé avec le Directeur de l’Etablissement une convention pour expérimenter en Auvergne ces nouveaux services.
Nous aurons une première expérimentation d’optimisation de la « tournée de l’épicier » dans le département du Cantal en avril 2006.

Dans l’après-midi de ce mercredi, j’avais rendez-vous avec l’ancien Préfet de la Région Auvergne, Monsieur Leblond, aujourd’hui président de la Confédération Française pour l’Habitat, l’Urbanisme, l’Aménagement du Territoire et l’Environnement. Nous avons travaillé avec un ingénieur durant deux heures sur les possibilités des courants porteurs en ligne, avec application à la gestion à distance de la maintenance dans les logements sociaux.
Le courant porteur en ligne est peu connu du grand public. Il permet de faire passer Internet par le réseau électrique et offre des possibilités de développement considérables.
Dès le mois de janvier, nous étudierons des possibilités de mise en œuvre à Aurillac ; tout sera, bien sûr, question de prix !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Jean Claude 23/12/2005 09:51

Voilà une excellente nouvelle pour la réserve d'indien (rire), cette technique du CPL (Courant Porteur en Ligne) est utilisé depuis 20 ans par EDF pour effectuer ses relevés de compteurs électriques ou par les villes pour allumer et éteindre l'éclairage public. En utilisation "indoor" (pour un réseau en habitation ou en bureau) le débit théorique de 14 Mbit/s sur 200 mètres et coûte généralement 50 à 75 % moins cher qu'un câblage traditionnel.
Par ailleurs, la technologie permettant de transporter un signal à haut débit sur de grandes distances est presque au point. Le CPL "outdoor" repose sur les mêmes principes que le CPL "indoor". Seule la plage de fréquences varie : 1,5 à 10 MHz en "outdoor" contre 10 à 30 MHz en "indoor". Le CPL "outdoor" permettra-t-il un jour de désenclaver à moindre coût (le réseau physique est déjà installé) les zones rurales les plus reculées où le DSL est absent ? Pas sûr. Car de nombreux radio amateurs signalent que le CPL "outdoor" crée des interférences avec les ondes radio courtes (quelques dizaines de MHz) utilisées par l'armée, les pompiers, la gendarmerie, etc. Face à ce risque, le Japon et la Finlande ont interdit le déploiement d'équipements CPL dans leurs pays. De plus, Rahul Tongia, auteur d'une étude sur le potentiel des hauts débits sur CPL, estime que le coût des équipements DSL devrait encore chuter, rendant de moins en moins intéressant le recours au réseau électrique pour les accès "outdoor". (propos de David Thevenon sur le site : http://www.indexel.net/ )
Ce que les Aurillacois attendent avec impatience c'est le dégroupage pour notre région afin d'obtenir les mêmes avantages que les habitants des grandes agglomérations.. j'ai l'impression que France Telecom freine des quatre fers.. car il va perdre les abonnements (qui coutent la peau des ... et qui sont obligatoires aujourd'hui) de la plupart de ses clients. Si France Telecom avait des dirigeants plus intelligents il aurait diminué l'abonnement au lieu de l'augmenter pour conserver un maximum de clients qui sont très satisfaits de leurs compétences. Encore une société qui va couler parce qu'elle voulait faire trop de bénéficies pour contenter ses actionnaires...!

Mieux connaître

Recherche

Articles Récents