Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 janvier 2006 3 11 /01 /janvier /2006 12:10
Ce Gouvernement a clairement affiché sa volonté de supprimer des postes de fonctionnaires, et il le fait.
Je constate simplement que la suppression ne se fait pas là où ce serait possible ; je vais prendre l’exemple concret des territoires ruraux qui peinent beaucoup à élaborer de vrais projets de développement transversaux, incluant les dimensions économiques, écologiques, culturelles et sociales.
La raison en est simple : les élus ruraux de petites communes, sans personnel pour les conseiller, ne savent pas comment s’y prendre et on ne peut leur en faire reproche. Ils hésitent souvent à faire appel à des consultants, en général assez chers et pour trop d’entre eux adeptes du « copier/coller » (ils transfèrent sur le territoire le travail qu’ils ont déjà fait ailleurs !).
Quel est le rapport avec le nombre de fonctionnaires ? Autrefois, tant les directions départementales de l’agriculture que les directions départementales de l’équipement, pouvaient apporter l’ingénierie nécessaire aux élus locaux. Ils ne le peuvent plus aujourd’hui et le pourront de moins en moins. Il existe pourtant à Paris des corps pléthoriques de fonctionnaires de très haut niveau, à côté des administrations centrales, qui ont bien du mal à savoir comment s’occuper utilement. Ils pourraient remplir des missions de conseil auprès des élus locaux, sans que cela coûte quoi que ce soit à l’Etat.
Il vaut mieux en effet payer des personnes pour dynamiser les territoires plutôt qu’à passer leur temps en réunions, souvent inutiles, ou à écrire des rapports excellents mais dont personne ne tient jamais compte !
La modernisation de l’Etat est en effet nécessaire et peut s’accommoder de la diminution de certains effectifs, mais je suis convaincu qu’avant de supprimer les hommes et les femmes de terrain, il faudrait avoir le courage de s’attaquer aux administrations parisiennes.
J’ai été stupéfait d’apprendre la semaine dernière qu’il existait encore des corps de hauts fonctionnaires dont personne n’est capable de dire le nombre exact de personnes qui y sont affectées !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

fab 22/02/2006 21:35

         monsieur le Maire,
Je me permet de vous envoyer ce message cer je recherche un emploi dans votre jolie commune ou mon pére est née en 1931.Je suis agent de surveillance des musées à la ville de Paris et je recherche un poste  quelqu'il soit mais pourquoi pas dans un musée .  Dans l'attente de votre reponse j, je vous prie de croire, monsieur le maire, l'expression de mes sentiments les meilleurs  .      
fabricedesjardins@hotmail.fr

Jacques Heurtault 02/02/2006 14:10

Je souscris complètement à vore analyse quant à la nécessité de mettre à contribution des hauts fonctionnaires parisiens pour aider des régions rurales.
Vous en conviendrez cependant : ce ne peut être qu'une solution provisoire, valable dans l'urgence.
Vous êtes l'élu d'une région très rurale. Vous devez donc constater la totale inadéquation du découpage communal de notre pays. Je développe ce problème sur mon blog en donnant des chiffres sur le nombre de communes de moins de 1.000 habitants (entre autre ...).
Il faut procéder à une redistribution afin d'arriver, au minimum, à ce qu'aucune commune ne fasse à l'avenir moins de 1.000 habitants. Et il s'agit là d'un minimum ... Personnellement, je pencherai plutôt pour un seuil de 3.500 (environ).
De vastes zones rurales ne sont pas correctement mises en valeur parce que les élus municipaux ne veulent surtout pas que l'on touche à leurs "prés-carrés".
Vous n'êtes pas personnellement concerné : Aurillac a une dimension somme toute assez correcte. Mais il y a environ 27.000 communes de moins de 1.000 habitants!
J'adhère à la logique des pays et des communautés de communes mais il faut bien constater que cet étage supplémentaire fait que des élus locaux dotés de pouvoirs bien réels sont désormais élus "au second degré" (présidence d'une communauté de commune par exemple).
Nous sommes décidément très doués pour fabriquer des usines à gaz.

Goldfeil 19/01/2006 17:39

Comment pouvez  vous demander la démission de J. Chirac alors que Mitterand a perdu les législatives de 86 et 93, toutes les régionales et européennes, sans jamais démissionner. personne ne mettait en question son mandat. En 94, il était mourrant, avec cancer depuis 80. il est resté. Un peu de dignité svp. et la république alors,, qu'en faites vous?

ED 18/01/2006 18:28

L'incompétence des hommes politiques nous conduit inévitablement à de graves crises sociales et économiques.
On a besoin d'hommes politiques moins intelligents et moins cyniques mais plus efficaces.
Le Président Chirac n'a plus d'idée et ne comprend plus rien. Il doit démissionner après l'échec du Référendum et son incapacité à résoudre à crédit les crises.
Voir article : http://energiesdemocrates.over-blog.com/article-1031677.html

ED 16/01/2006 12:27

Le système est sclérosé. Chirac doit partir s'il lui reste un peu de dignité.

Mieux connaître

Recherche

Articles Récents