Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juin 2008 2 03 /06 /juin /2008 09:58

une réédition caricaturale et mensongère :

Avec près de 20 Régions métropolitaines sur 22 dirigées par les socialistes et leurs alliés dont l’Auvergne, on ne s’attendait pas à autre chose  qu’à une attaque en règle de la part de ministres en pré-campagne. Ces derniers sont avant tout soucieux de modifier le mode de scrutin régional qu’ils jugent trop  favorables à la gauche et de discréditer les Régions.
 

J’ai donc aujourd’hui l’honneur d’être la cible prioritaire des ministres UMP d’Auvergne bien incapables de faire avancer les grands dossiers régionaux vis-à-vis d’un gouvernement qui ne fait pas grand cas de l’Auvergne.

 

Jugez plutôt :

 

-         nos projets de liaisons ferroviaires à grande vitesse sont repoussés à l’après 2020 et au deuxième volet (le premier n’est toujours pas financé) du Grenelle de l’environnement. 

 

-         Dans le cadre du projet universitaire CAMPUS, le gouvernement vient de sélectionner 6 universités mais oublie notre capitale régionale.

 

 

-         Le gouvernement nous supprime une dotation de péréquation de 12,8ME en deux ans et considère que l’Auvergne est trop riche pour en bénéficier alors que le Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées continuent de la percevoir.

 

-         Ces mêmes ministres déplorent des intervention financières de la région dans certains domaines qui ne relèvent pas de nos compétences fondamentales mais nous demandent sans honte de financer la modernisation des voies ferrées qui incombent à RFF et donc à l’Etat.

 

Sur ce dernier point, les auvergnates et les auvergnats ne sont pas dupes de ce double langage. En participant à ce gouvernement, les ministres auvergnats ne soutiennent pas notre région.

 

La nouvelle majorité régionale depuis 4 ans a su  proposer aux Auvergnats de nouvelles actions visant à aider les lycéens et les familles avec la gratuité des manuels scolaires et du premier équipement professionnel, les usagers de la SNCF, grâce à différentes tarifications spéciales ou encore les jeunes (aides aux stages BAFA, emplois tremplin). Les particuliers à travers les aides pour les utilisateurs d’énergies renouvelables ont également été soutenus financièrement par le Conseil régional.

 

La région a également su redresser la fréquentation de VULCANIA en réorientant cet outil touristique mal conçu au départ par l’équipe Giscard à laquelle appartenait M. Hortefeux.

 

Sur tous ces points, pas un mot de leur part !!!

 

Concernant la fiscalité, les auvergnates et les auvergnats doivent savoir que sur 100 euros d’impôts prélevés sur le foncier bâti (la région ne perçoit pas d’impôts des locataires au titre de la taxe d’habitation), moins de 6 euros seulement vont à la région contre 29 euros pour les Conseil généraux et entre 65 euros pour les communes et intercommunalités.

 

Concernant les dépenses de communication des régions sans cesse stigmatisées par l’UMP. Je dirai simplement que je n’ai jamais entendu le ministre de l’immigration se plaindre  du budget communication de l’Alsace (UMP) lequel est supérieur à celui de la région Auvergne. Les Français et les auvergnats, compte tenu du spectacle offert par le Président de la république et de certain(e)s Ministres ces derniers mois ont bien compris que le BLING-BLING n’est pas une posture de gauche.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Mieux connaître

Recherche

Articles Récents