Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juin 2008 4 12 /06 /juin /2008 14:33

Alors que les études relatives à la future ligne grande vitesse (LGV) Paris – Clermont (pour une réalisation après 2020) viennent d’être rajoutées au projet de loi Grenelle 1 -présenté ce matin en Conseil des ministres et examiné par le parlement à l’automne-, René Souchon, Président du Conseil régional d’Auvergne se réjouit que la pression exercée sur le gouvernement par les Auvergnates et les Auvergnats ait permis cette avancée.


Il tient à préciser que le principe de l’inscription d’études ne signifie pas réalisation des travaux et appelle à poursuivre l’exceptionnelle mobilisation de l’Auvergne qui a déjà réuni plus de 73 000 signatures.


La Région Auvergne accentue son action avec un stand sur le Salon européen du transport et de la mobilité qui se tient actuellement Portes de Versailles à Paris du 10 au 12 juin.


René Souchon qui préside l’association ALTRO se félicite également des propos du Secrétaire d’Etat aux transports, Dominique Bussereau, qui a confirmé l’inscription de crédits d’études pour réaliser, à plus long terme, une transversale Est – Ouest dénommée TRANSLINE.


Les projets à long terme de LGV ne doivent pas faire oublier les difficultés actuelles du réseau ferroviaire auvergnat. Au minimum 250 millions d’euros de travaux à la charge de l’Etat et de RFF sont nécessaires.


René Souchon attend toujours la réponse du Premier ministre interrogé par courrier sur le montant des crédits que pourrait débloquer l’Etat. Un plan rail exceptionnel permettrait de moderniser ce réseau emprunté chaque jour par des milliers de personnes et complémentaire aux futures lignes grande vitesse.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Blius 15/06/2008 16:03

Espèrons que cette fois-ci sera la bonne. A moins que Paris ne souhaite faire de l'Auvergne une pour touristes en manques de territoire sauvage....

Mieux connaître

Recherche

Articles Récents