Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 septembre 2008 3 03 /09 /septembre /2008 14:18

Chèvres tuées, menaces de mort, ce que vit actuellement l’exploitant agricole Jean-Hugues Bourgeois dans sa commune de Teilhet dans le Puy-de-Dôme est tout à fait édifiant et ne peut que m’indigner.

 

Je voudrais tout d’abord faire part à Mr Bourgeois ainsi qu’à toute sa famille de ma totale solidarité compte tenu des menaces dont il fait l’objet.

 

Je souhaite bien sûr que les enquêtes en cours puissent aboutir et que toute la lumière soit faite sur cette douloureuse affaire.

 

Ce fait divers qui a fait l’objet d’un article dans l’édition du journal Le Monde du mercredi 3 septembre 2008, m’affecte profondément.  

 

Il est d’autant plus choquant que l’Auvergne, pour faire face au déclin démographique, est bien devenue depuis plusieurs années une terre d’accueil de nouvelles populations.

 

Cela s’est traduit par la création de l’Agence régionale de développement des territoires d’Auvergne (ARDTA), laquelle a mis en place de nombreux dispositifs efficaces pour attirer de nouvelles populations et qui accompagne plus de 300 candidats à l’installation chaque année.

 

Cela passe également par des campagnes de communication de qualité qui ont d’ailleurs obtenues des prix nationaux.

 

Ce fait divers qui aurait pu se produire sur n’importe quel territoire est malheureusement une contre publicité malvenue qui doit nous inciter à redoubler d’efforts. Nous savons que l’accueil en Auvergne est une entreprise de longue haleine. Mais cet objectif doit être poursuivi avec force et détermination. Alors que l’Auvergne accueillait en juin dernier la seconde université européenne de l’accueil de nouvelles populations avec la participation de 800 professionnels et d’élus venus de toute la France et de nombreux pays d’Europe, je veux rappeler que l’avenir de notre région et son dynamisme passeront inévitablement par la qualité de notre accueil.

 

Jean-Hugues Bourgeois a tout mon soutien. Il a également celui des auvergnates et des auvergnats.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Longeot 19/11/2008 12:50

Monsieur Souchon,A propos de Jean Hugues Bourgeois. Nouveaux délits fin octobre (mort aux rats sur son troupeau de brebis, menace de mort à son endroit ) et l'éteau se resserre. La date du 30 novembre, échéance affichée par les auteurs des menaces, arrive.La solidarité s'est organisée vaille que vaille mais elle est de dimension modeste (les bio63, la confédération paysanne, le réseau cnt et récemment une association locale de soutien à l'initiative d'un voisin).Toutes ces actions de soutien n'ont pas suffit d'autant que l'enquête s'éternise et encourage une sorte d'impunité à l'encontre des malfaiteurs. Jean Hugues Bourgeois jette l'éponge, il a décidé de quitter la Boge (je l'ai eu au téléphone ce matin pour un article à paraître dans notre mensuel entraid', la revue des cuma). Il à pris cette décision cette semaine et ne l'a pas rendu publique. Il est atteré, découragé. Il n'en peut plus. Les pourchasseurs semblent avoir gagné une partie: ils ont obtenu son départ, ce qu'ils recherchaient. Il me semble que tous ceux qui ont exprimé un soutien solidaire vis à vis de ce qu'il subit ne peuvent pas en rester là.Jean Hugues Bourgeois cherche maintenant un nouveau point de chute "n'importe où, m'a-t-il dit" pour poursuivre son projet de fromagerie fermière en bio. Ne serait-il pas opportun qu'un collectif de responsables politiques des collectivités territoriales d'Auvergne offre une issue à son projet en lui trouvant les 20 à 30ha dont il a besoin pour poursuivre son projet ?Par ailleurs ne serait-il pas nécessaire d'intervenir afin que justice soit faite rapidement et avec des moyens à la hauteur du méfait, afin que les coupables soient trouvés et punis. Car la lenteur de l'enquête (plus de six mois) a contribué au dénouement malheureux, c'est à dire son départ. Et pour l'avenir, compte tenu du retentissement de cette affaire, il est tout à fait nécessaire que le dénouement judiciaire soit exemplaire. Dans le cas contraire, cela encouragerait de façon catastrophique de telle pratique. En la matière n'est-il pas possible d'envisager une prise de position publique la plus large possible (gauche + modem + ..) qui aille dans ce sens?Rien ne serait plus dommageable pour l'agriculture, les porteurs de projets dynamiques, l'Auvergne, la classe politique, que cette affaire se solde par un non lieu et la victoire des pouvoirs autoproclamés qui font la loi.Avec les meilleurs sentiments de quelqu'un qui cherche une issue honorable à cette triste affaire.Jacques Longeot

citoyen 63560 15/11/2008 07:33

Association Jean-Hugues Le ChevrierLa Boge - 63560 - TeilhetTél : 06-79-09-54-80cda-blog-asso.com

Chris 09/11/2008 08:40

Monsieur Souchon. J'apprends aujourd'hui, 9/11 par le journal le Dauphiné Libéré que les actes de malveillance à l'encontre de Mr Bourgeois continuent. On lui aurait donc maintenant empoisonné des chèvres et... l'enquête continue selon l'article du journaliste. Ici dans les Hautes Alpes on parle beaucoup de cette affaire et on ne peut pas s'empêcher de penser que celà finira par des morts. Pensez-vous que tout est véritablement mis en oeuvre pour résoudre cette vilaine affaire Il faut encore et encore mobiliser tous les gens responsables de ce pays et faire encore plus pour aider ce pauvre garçon. Merci à vous Monsieur Souchon.

brigitte 07/10/2008 09:59

De tels agissements sont d'une sauvagerie inacceptable!!!Alors que les auvergnates et les auvergnats montrent de façon concrète et efficace qu'ils soutiennent Jean Hugues Bourgeois, et que cette situation est scandaleuse et ruineuse pour l'image de marque de la région. C'est la Corse, alors ?

houhou 06/10/2008 14:25

Bonjour Monsieur Souchon, j'ai appris que ce jeune agriculteur avait subit un incendie dévastateur de sa grange. Je ne crois pas à la thèse de l'incendie accidentel. Je suis un citadin de Lyon et cette affaire me préoccupe en tant que citoyen. Elle donne une image excécrable de l'Auvergne: quel dommage. 'ai passé de nombreux séjours en Auvergne et ce qu'il s'y passe me dégoûte.j'ai l'impression que tout le monde soutient mais du bout des lèvres. Je suis étonné qu'on n'ait pas trouvé les auteurs qui ne méritent nullement de rester impunis. L'Auvergne a énormément besoin de bonnes volontés pour faire vivre la région et le bio est l'avenir de l'agriculture. On aimerait les entendre un peu plus les politiques.

Mieux connaître

Recherche

Articles Récents