Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 septembre 2009 4 03 /09 /septembre /2009 11:31

5 régions pour un TGV

 

 

En marge de l’université d’été de La Rochelle, J'ai souhaité réunir les présidents des régions concernées par la future ligne Paris-Orléans-Clermont-Lyon, le vendredi 28 août 2009 à l’hôtel de  ville afin d’étudier l’avancée de ce projet.

 

Ce projet de ligne à grande vitesse inscrit dans la loi GRENELLE 1 bénéficie désormais de crédits d’études en vue d’une réalisation qui pourrait intervenir dans le cadre de la  deuxième phase de construction de LGV  (2500 KM de lignes supplémentaires) soit après 2020.

 

Il faut préciser que l’ensemble des régions s’est prononcé en faveur des  crédits d’études, chaque collectivité délibérant pour une subvention d’un montant de 367 000 € répartie sur 2009 et 2010, la durée prévisionnelle de ces études étant prévue pour 24 mois.

 

La signature de la convention liant l’Etat, l’AFIT (agence de financement des infrastructures de transport) Réseau Ferré de France et les 5 Conseils régionaux concernés pour le lancement des études est actuellement en cours.

 

Avec mes collègues, nous entendons participer pleinement et de façon concertée et collégiale aux travaux du comité de pilotage, lequel se réunira le 1er octobre prochain à Paris.

 

Nous réaffirmons enfin notre souhait de voir l’Etat jouer pleinement son rôle en matière d’aménagement du territoire et au niveau financier, les lignes à grande vitesse étant de sa compétence.

 

 

 

 

Ci-dessous les présidents de région participant à la rencontre :

 

François BONNEAU Président région Centre, Jean-Paul HUCHON Président de la région Ile de France, François PATRIAT Président de la région Bourgogne, René SOUCHON Président de la région Auvergne, Bernard SOULAGE, 1er Vice-Président de la région Rhône-Alpes en charge des transports représentant Jean-Jacques QUEYRANNE , Président de la région Rhône-Alpes.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

DUPREUIL 07/11/2009 22:44



Le projet de désenclavement de l’Auvergne avec l’arrivée du TGV, défendu par notre président René Souchon, revêt être un enjeu
économique et social phénoménal pour l’avenir de l’Auvergne.


 


Des initiatives et créations dans d’autres domaines ont été mises en place et concernent 
l’école de la 2ème chance (clé de réussite pour des élèves en difficulté scolaire), comme dans celui de l’emploi (par un repérage accompagné de ceux qui désirent travailler dans notre
région), ou encore dans les transports urbains (renouvellement des TER et  amélioration de la totalité du réseau).


 


Cette politique d’aménagement de tous les territoires prouve la volonté affichée d’hommes et de femmes motivée au
service des 1,2 millions d’Auvergnats. Il serait donc normal et légitime que les socialistes, qui ont porté et porteront ces projets,  puissent mener
à leur terme ces belles initiatives collectives pour la Région.



Mieux connaître

Recherche

Articles Récents