Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 janvier 2008 1 14 /01 /janvier /2008 14:28
Nicolas Sarkozy avait promis durant la campagne électorale de s’attaquer au cumul des mandats. Il n’en fera rien ; le projet de réforme des institutions est muet sur ce point. Voilà une promesse qui ne sera pas tenue malgré ses engagements « je ne vous trahirai pas, je ne vous mentirai pas ».

Sur le plan régional, il est cocasse de voir que M. Hortefeux a renoncé à se présenter à la mairie de Clermont-Ferrand au motif officiel qu’il n’est pas assez disponible et qu’il entend se consacrer à son mandat de conseiller régional ! En réalité, M. Hortefeux est très absent du Conseil régional ! Il n’a que très rarement assisté aux commissions permanentes depuis 2004 ! Il fait des « apparitions » en session. Néanmoins, il ne se cache pas de vouloir briguer la présidence de la région en 2010. Autrement dit, il est trop occupé pour briguer la mairie de Clermont Ferrand, il ne trouve pas le temps nécessaire pour assumer son mandat de conseiller régional, mais, le moment venu, il expliquera qu’il est tout à fait disponible pour être président de région !

Le cumul des mandats et des responsabilités est une insulte à la démocratie donc aux citoyens.
Pour prendre l’exemple de la Région, comme président, je m’y consacre à plein temps ; le matin, j’arrive au bureau à 8 h et quand je peux en sortir vers 20 h-20h30, je trouve que c’est une journée calme ! Très souvent, le retour se fait vers 23 h-minuit, voire plus, lorsque je dois effectuer des déplacements dans la région.

Le cumul implique de ne pas exercer directement les responsabilités, mais de s’en décharger sur un cabinet, donc sur des collaborateurs politiques. La France est le seul Pays d’Europe où ce cumul soit possible. Depuis 30 ans, le PS s’engage à lutter contre ce cumul, sans avoir eu le courage politique d’y mettre fin.
Quant à la droite, elle fonde sa « maîtrise » des zones rurales en particulier sur ce cumul. Il est frappant de voir sur le terrain ces maires ruraux complètement paralysés par les « grands élus ».
La modernisation de la France passe aussi par le mandat unique d’élu. C’est la règle que je me suis fixée. C’est la raison pour laquelle je n’ai pas voulu un nouveau mandat d’élu municipal à Aurillac.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Mieux connaître

Recherche

Articles Récents