Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 février 2010 3 17 /02 /février /2010 20:56

Suite à la décision du Tribunal administratif de Clermont-Ferrand de déclarer Jacques-Bernard Magner et Elisabeth Thévenon-Durantin inéligibles, j'ai tenu à organiser aujourd'hui une conférence de presse.

 

Mes deux colistiers frappés d’inégibilité (après avoir été élus respectivement depuis 12 et 6 ans), se sont pleinement engagés et largement investis tout au long du mandat écoulé, en renonçant souvent à leur vie de famille, Jacques Bernard Magner en faveur du développement économique  de nos territoires et des transports, Elisabeth Thevenon Durantin au service d’une politique agricole durable. 

 

Aujourd'hui, je ressens pleinement l'injustice qui leur est faite  car ce sont des personnes d'une grande valeur et, si je respecte le jugement rendu, je ne peux m'empêcher de dénoncer l’acharnement et le procès politique fait à la liste socialiste que je conduis par un Préfet de Région très proche de l’UMP, sur commande de son autorité de tutelle, à savoir les Ministres UMP candidats aux élections ;Marleix et Hortefeux ;  et ce dans la mesure où ni les Préfets de Région antérieurs, ni le Préfet de Région actuel depuis sa nomination en 2009 n’avaient jamais souligné l’incompatibilité de fonctions des deux Vice-Présidents. 


Devant la presse, j'ai déclaré « C'est le Ministre qui est responsable de tout celaNous sommes face à un procès politique. C'est Brice Hortefeux et Alain Marleix qui portent cette responsabilité. On a fait à Dominique de Villepin un procès politique en utilisant la justice. On fait à notre liste un procès politique en utilisant la justice ». 


De même, je ne peux que regretter d’une part la violence verbale dont  je fais sans cesse l’objet de la part de l’UMP depuis plusieurs semaines, des basseses indignes de républicains et de démocrates, ainsi que le refus de débattre devant la TV ou la radio de la tête de liste UMP, qui préfère une attitude destructrice envers ma personne et mon équipe plutôt que de la confrontation des projets, et pour cause, puisque la droite n'en a pas.

 

Cette épreuve n'entame en rien ma détermination à  défendre les valeurs républicaines, aujourd’hui complètement foulées au pied par une administration d’Etat partiale et aux ordres d’un camp, et ma volonté de porter pour l’Auvergne un projet de justice et de solidarité.

Je suis certain que face à l'injustice, les électeurs jugeront.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

BOUDON 19/02/2010 18:44


cette méthode illustre le désarroi de nos concurrents qui sont incapables d'admettre des pouvoirs contraires et des contre pouvoirs
ce comportement peut avoir l'effet contraire à son but initial
ce ne sont pas des concurrents que l'on doit respecter.
BON COURAGE.


gaume 18/02/2010 19:00


Bonjour M Souchon,
je partage votre analyse sur la forme, c'est évidemment un mauvais coup de la droite candidate, qui pilote notre préfet, mais sur le fond je suis beaucoup plus réservé.
Je ne connais pas vos deux vices présidents en cause, mais s'ils sont rémunérés pour une fonction de l'administration départementale, ils ne peuvent naturellement prétendre au "beurre et à l'argent
du beurre".
Je ne comprends pas pourquoi ils se sont embarqués dans cette élection s'il y avait ce risque, et surtout pourquoi ils vous font supporter ce discrédit.
Je suis passablement en colère devant cette attitude de ces personnalités qui souhaitaient représenter le peuple de gauche auquel j'appartiens. Le peuple de gauche souffre actuellement et ce n'est
pas de tels agissements qui sauront adoucir leur quotidien. Il faut moraliser la politique, elle en a besoin. Personnellement j'estime que cette fois la coupe est pleine, après le coup de pouce
lors de l'élection présidentielle de l'un des notres (il va bientôt être récompensé), le coup de force avorté d'une élue lors de l'élection de la présidence du CG63 (ici aussi, il s'agissait du
beurre et de l'argent du beurre) je renonce pour l'heure à participer à des élections et les 14 et 21 mars je resterai à la maison.
Pour moi il y a une différence entre la droite et la gauche, mais pour l'heure, cette affirmation est troublée et j'attendrai son éclaicissement.
Bon courage à vous René et bonne change!


Mieux connaître

Recherche

Articles Récents