Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 octobre 2011 3 12 /10 /octobre /2011 16:23

 

Dacian Ciolos, Commissaire européen en charge de l'agriculture a présenté aujourd’hui les propositions de règlements de la Commission européenne pour la Politique Agricole Commune de l’après 2013.

 

L’abandon des références historiques au profit d’un paiement de base à l’hectare, un soutien additionnel en faveur des pratiques agricoles favorables à l’environnement, la convergence des aides et la dégressivité, l’attribution exclusive des aides aux agriculteurs actifs ainsi qu’une aide spécifique en faveur des jeunes agriculteurs sont des propositions qui vont dans le bon sens. Ces mesures assurent une plus grande transparence et une plus grande équité pour l’attribution des aides. Elles garantissent une plus grande justice dans les modes d’attribution des soutiens et une meilleure légitimité de la PAC aux yeux de la société.

 

Je  regrette cependant le manque d’ambition de la Commission européenne en matière de soutien aux zones à handicaps naturels permanents, qui concernent 85 % de la surface agricole auvergnate. Le versement d’un paiement additionnel facultatif à hauteur de 5 % des enveloppes nationales est insuffisant pour répondre aux enjeux d’aménagement des zones de montagnes et défavorisées.Aussi je maintiens ma proposition initiale et demande la création d’un troisième niveau d’aide obligatoire, réservé aux zones à handicaps naturels permanents.

 

Les propositions de la Commission sont particulièrement décevantes en ce qui concerne la régulation des marchés. Le défaut de régulation risque d’accélérer la concentration des productions dans les territoires les plus compétitifs, en particulier les zones de plaine, et ceci au détriment des zones défavorisées et de montagne. La nécessité d’une régulation des marchés est une demande forte dans le contexte de crise économique que le monde traverse. L’abandon d’une telle ambition pour la PAC, qui a vocation à assurer l’indépendance alimentaire de 450 millions d’Européens, est particulièrement surprenant et inquiétant.

 

L’enjeu du prochain avis du Comité des Régions sur la Politique Agricole Commune sera d’influencer le Parlement européen et le Conseil pour l’après 2013. En tant que rapporteur de l’avis du Comité des Régions qui sera adopté en mai 2012 et consacré à la future PAC, le travail à venir au regard des 110512 COR PRESS POINT 22enjeux s'annonce particulièrement passionnant.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Mieux connaître

Recherche

Articles Récents