Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 novembre 2011 2 22 /11 /novembre /2011 18:44

Comme beaucoup de Français, j’ai été très touché par le décès, ce 22 novembre 2011, d’une Grande Dame, d’une personne qui a beaucoup compté : Danielle Mitterrand. Elle a été et restera l’une des figures marquantes de la seconde moitié du XXe siècle en France. En effet, elle ne fut pas seulement l’épouse du président Mitterrand, une Première Dame de France respectée. Elle a très largement su dépasser cette fonction, ce rôle, restant une militante à vie de toutes les causes qu’elle estimait justes. On ne peut que saluer sa combativité hors normes pour défendre les idées de justice et de liberté ; une combativité restée intacte jusqu’à ses derniers jours.

 

Parmi les grandes causes qui lui tenaient à cœur, celle de l’eau est particulièrement emblématique à mes yeux. Dans un monde où les grands groupes veulent tout commercialiser, où le libéralisme économique règne en maître, Danielle Mitterrand se battait sans relâche pour une eau libre, potable et gratuite pour tous, pour que l’eau soit une ressource gérée par les pouvoirs publics plutôt que par des multinationales privées. Ce combat pour que « l’eau ne soit pas une marchandise » doit impérativement être poursuivi : il ne fait aucun doute que cet enjeu sera crucial dans les prochaines décennies.

 

À titre personnel, je garde aussi de Danielle Mitterrand le souvenir d’une personnalité qui a bien voulue, avec générosité, préfacer mon ouvrage « Le défi rural ». Qu’elle repose en paix, après tous ces combats qu’elle a menés avec conviction. Et qu’il nous soit aussi permis d’espérer, ici, qu’elle inspire de nombreux continuateurs d’une œuvre toujours empreinte de justice et de générosité.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Mieux connaître

Recherche

Articles Récents