Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 avril 2012 1 23 /04 /avril /2012 15:18

Le scrutin pour le premier tour de l’élection présidentielle qui a eu lieu hier nous permet de tirer plusieurs enseignements en vue des deux semaines décisives qui s’annoncent.

Il faut d’abord se féliciter de la forte mobilisation des citoyens. Une campagne technique et ennuyeuse nous disait-on, qui n’intéressait personne. Les Français ont montré hier qu’il n’en était rien : ils ont su se mobiliser et se saisir des enjeux d’une élection à laquelle ils sont attachés et qui est déterminante pour l’avenir du pays.

Le deuxième enseignement concerne le score historique de François Hollande et le rejet massif de Nicolas Sarkozy : jamais, dans l’histoire de la République, le Président sortant n’est arrivé en deuxième position. François Hollande totalise plus de 28 % des suffrages, le meilleur score pour un candidat socialiste depuis 1988.

En Auvergne, le résultat est sans appel : François Hollande arrive en tête dans les quatre départements, même dans ceux qui sont traditionnellement ancrés à droite. C’est dire à quel point le désir de changement est profond dans notre pays.

Mais ce scrutin a aussi été marqué par une forte progression de l’extrême droite, qui totalise plus de 18 % des suffrages. Dans un contexte de crise économique et sociale, d’explosion du chômage et des inégalités, ce résultat n’est malheureusement pas une surprise. Les classes populaires ont été délaissées et ne croient plus dans une parole publique discréditée par trop d’annonces sans lendemains, trop de promesses non tenues. Le pouvoir sortant a divisé, stigmatisé, sans répondre aux aspirations des milieux les plus modestes. La démocratie en paye aujourd’hui le prix.

Pourtant,  la dynamique du changement est forte, elle se précise ; il faut rester mobilisés et l’amplifier pour le second tour, avec l’aide de toutes celles et ceux qui se reconnaissent dans un projet de redressement dans la justice et d’exigence républicaine.

Il faut tourner la page des années Sarkozy. Le bulletin du changement, c’est François Hollande.

Rendez-vous le 6 mai pour écrire un nouveau chapitre du récit républicain.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Mieux connaître

Recherche

Articles Récents