Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 février 2010 2 23 /02 /février /2010 12:05

Le 1er tour des élections régionales approche. Cette élection, capitale, doit tous nous mobiliser car nos Régions sont aujourd’hui le dernier rempart à l’absolutisme de Nicolas Sarkozy. Parce que nous avons conduit des politiques innovantes et solidaires, la droite sait bien que des réussites de ce contre-pouvoir local naîtra, demain, l’alternative nationale. C’est pourquoi l’UMP entend tout faire pour reconquérir le maximum de régions, coûte que coûte, quitte hier à instrumentaliser le débat sur l’identité nationale et l’immigration, quitte aujourd’hui à ressortir le thème de l’insécurité, particulièrement dans les établissements scolaires.

 

Que proposent Sarkozy et ses sbires locaux, Mrs Hortefeux et Marleix pour les régionales ? Rien de moins que la mise en place de la vidéosurveillance dans les Lycées ! Symbole, s’il en est, de l’échec d’un pouvoir qui parie à nouveau sur la société de la peur, de la méfiance, qui mise sur la stigmatisation des jeunes, nouvelle classe dangereuse.

 

Après avoir délibérément et par idéologie pure, années après années, affaibli et saigné le service public éducatif,après avoir diminué presque par deux le nombre de postes de surveillants dans les collèges et les lycées entre 2004 et 2010 (50.000 surveillants à l’époque, moins de 28.000 aujourd’hui), sans compter le nombre de suppressions de postes de professeurs depuis 2007, le pouvoir se trouve acculé à toujours plus de répression. Cette politique de sécurité, éloignée des préoccupations citoyennes, cette politique sans autres moyens que celle du verbe fort et des caméras, cette politique médiatique mais inefficace qui réduit encore et toujours le nombre de personnels est en dépôt de bilan.

 

La gauche propose un autre projet de société. Fondé sur la confiance, l’égalité des chances, l’ouverture, la justice, le progrès. Fondé sur l’excellence éducative pour tous ! Nous croyons que « si la jeunesse n’a pas toujours raison, une société qui la méprise ou qui la frappe a toujours tord » (François Mitterrand).

C’est tout le sens de nos propositions en faveur de la rénovation des Lycées et des CFA, en faveur de l’Ecole de la 2ème Chance, en faveur de l’autonomie des jeunes avec le « Le pack jeune Adulte » !



C’est tout le sens aussi de notre soutien aux personnels de l’Education Nationale qui manifesteront le 12 mars pour refuser les suppressions de postes. Nous serons, comme toujours, à leurs côtés. Car une Auvergne juste et solidaire, c’est une Auvergne qui donne la priorité à l’éducation !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Etienne 24/02/2010 23:56



Non, je pense qu'il faut en venir à la vidéo surveillance, très franchement quand je vois les difficultés dans les lycées, il la faut.



sarah bienaimé 24/02/2010 09:43


Oui, effectivement l'Etat procède dans l'Education Nationale à une suppression de postes et de moyens sans précédent. La qualité de l'encadrement et de l'enseignement en est gravement affectée.
Mais la Région doit être très vigilante à ne pas faciliter la tâche de l'Etat en permettant au Rectorat de supprimer des moyens sans que personne ne se penche sur la légitimité de ces suppression.
Lorsque que la Région ne tient pas ses engagements en termes de rénovation des installations, ou lorsqu'elle ne soutient pas suffisamment le projet pédagogique d'un établissement, l'Etat en profite
pour faire le grand ménage, affaiblissant du même coup la dynamique du territoire concerné. Oui, effectivement, la Région peut agir comme bouclier contre le désengagement de l'Etat, et dans cette
perspective elle ne doit pas oublier les lycées les plus fragiles.
Sarah Bienaimé, enseignante au lycée Joseph Constant de Murat, Cantal.


Mieux connaître

Recherche

Articles Récents