Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 mars 2013 2 19 /03 /mars /2013 17:53

A l’occasion de la diffusion de l’émission « Capital » sur M6  dimanche 17 mars, un mauvais procès d’intention a été fait à la Région Auvergne sur le coût de sa politique en faveur du développement économique et de l’emploi.

 

Compte tenu du caractère totalement erroné des chiffres énoncés dans le reportage, je souhaitais préciser la réalité des montants votés en 2013 par les élus du Conseil régional d’Auvergne qui ont à cœur, au quotidien, de tout faire et de mobiliser tous les moyens disponibles pour faire avancer notre priorité : l’emploi.

 

Au sein de l’institution régionale, la Direction de l’économie et de l’attractivité de l’Auvergne qui a été présentée lors de l’émission est en effet en charge des aides à l’agriculture, des soutiens aux entreprises et à la filière bois, mais encore des politiques en faveur de l’innovation et du tourisme.

 

Au total, l’ensemble des crédits alloués au titre du budget 2013 atteignent 60, 839 millions d’euros répartis comme suit :

 

- Agriculture, 7 260 000 €

- Entreprises et filière bois 29 860 000 €

- Innovation 13 292 000 €

- Tourisme 10 427 000 €

 

Plus de 60 millions d’euros, alors que les chiffres avancés par la journaliste et par le Maire de Montluçon abordent seulement un petit bout de la politique régionale en parlant de 20 millions, soit trois fois moins que la réalité ! Pourquoi cette inexactitude ?

 

À ces 60 millions, s’ajoute notamment l’ensemble des sommes affectées directement aux créateurs d’entreprises via l’Agence Régionale du Développement des Territoires d’Auvergne.

 

En effet cet outil au service de l’attractivité du territoire consacre, en 2013, 1 230 000 € aux résidences d’entrepreneurs qui se sont d’ores et déjà traduites par la création de près de 1 000 emplois.

 

En outre, 150 000 € sont consacrés aux opérations de coaching numérique en direction d’entreprises d’Auvergne et, enfin, la cellule « accueil de salariés » permet des aides ciblées à hauteur de 163 000 €.

 

J’ajoute que ces chiffres ne valent que pour la collectivité régionale et ne tiennent pas compte de l’ensemble des aides aux entreprises versées par les Conseils généraux, ou encore la Communauté d’agglomération de Clermont-Ferrand, l’État et les Fonds Européens.

 

Bref, insinuer que l’ensemble des structures et collectivités ne déversent que 20 000 000 € par an est une ineptie qui mérite un rectificatif.

 

 

 

Lorsque la Région Auvergne fut sollicitée par l’équipe de Capital pour présenter ses dispositifs d’aides aux entreprises, j’ai considéré qu’il était important, afin que le grand public sache précisément ce que les élus font et dans quels buts ils agissent,  d’ouvrir largement les portes de la collectivité à l’équipe de télévision de M6. De nombreux chiffres, informations, ont été donnés. Les agents de la Région qui, au quotidien, sont au service des citoyens ont pris du temps sur leur travail pour accomplir cet exercice de transparence.

 

Tous ces efforts furent balayés et pas du tout pris en compte, tout comme les images tournées avec le Vice-Président en charge du développement économique de la Région Auvergne, Hamid Berkani. Pire, aucune réponse n’a pu être apportée au Maire de Montluçon malgré le caractère fantaisiste des chiffres avancés, signe que le reportage, loin de vouloir montrer comment fonctionne une institution et comment elle agit en faveur du développement économique n’avait qu’un seul but, facile et presque populiste, surfer sur le thème du gaspillage de l’argent public sans pour autant s’attacher à ce qui doit être la déontologie de tout journaliste, l’exactitude des faits et des chiffres.

 

Dernier exemple d’un parti pris peu honnête, l’entreprise située dans la Communauté d’agglomération du bassin de Montluçon et qui faisait état dans le reportage de difficultés à percevoir des aides, a fait l’objet d’un soutien de la Région pour un montant de 401.224 € au titre du Fonds régional d’ancrage aux entreprises et de 1 089 000 € au titre du FEDER, ces dernières années. Contrairement à ce qui a été avancé, les agents de la Région Auvergne ont su faire preuve de réactivité vis-à-vis de cette entreprise et de ses besoins !

 

Informer les citoyens est un des métiers les plus nobles, dommage que le fact-checking, si à la mode dans les médias envers les responsables institutionnels et politiques ne s’applique pas dans les deux sens !

Repost 0
13 mars 2013 3 13 /03 /mars /2013 11:20

Si l'action publique ne se fixe pour horizon de travailler à plus de justice et d'équité entre les territoires ou entre les hommes, alors, à terme, la démocratie est condamnée. Ce sentiment, je l'éprouve souvent dans le cadre de mes fonctions au Comité des Régions d'Europe, l'instance consultative des pouvoirs locaux européens, au sein duquel je travaille activement et depuis plusieurs années sur un sujet qui me passionne, la Politique Agricole Commune.

 

Aujourd'hui, cette politique qui fut la première action de coopération entre les peuples du continent, contribuant à la paix et à la prospérité, vit un tournant. Premier budget de l'Union Européenne, la Politique Agricole Commune, que la Commission Européenne et le Parlement préparent pour la période 2014 - 2020, pour demeurer légitime aux yeux des citoyens, doit savoir se réformer dans la justice. Comment en effet accepter que 80% des aides aillent, toujours, à 20% des exploitations ? Comment imaginer, à l'heure où chaque citoyen européen est appelé à contribuer à l'effort de redressement des comptes publics, que les aides directes ne soient pas plafonnées et qu'ainsi, les plus riches exploitations bénéficient d'aides à de tels niveaux ?

 

Dans cette période de crise qui suscite des débats sans fin sur le cadre financier européen pour la période 2014 – 2020 et qui laisse planer par exemple de fortes inquiétudes sur le financement de l'aide alimentaire pour les plus démunis, il serait scandaleux que le budget européen continue à financer des rentes de situation à une minorité d'agriculteurs qui vivent correctement de leur production. A ce titre, l'ayant déjà préconisé au sein du Comité des Régions d'Europe, je me réjouis qu'à l'occasion du vote sur la PAC au Parlement Européen un amendement visant à plafonner les aides directes aux agriculteurs (plafond de 200.000 euros) ait été déposé par le député européen Luis Manuel Capoulas Santos.

 

Cette mesure est une mesure de justice nécessaire, et j'espère que les députés européens l'approuveront.Nécessaire non seulement pour relégitimer la Politique Agricole Commune aux yeux des citoyens, mais surtout afin de montrer que le projet européen, en difficulté, garde tout son sens. Celui d'une Union solidaire des peuples.

Repost 0
8 mars 2013 5 08 /03 /mars /2013 19:26

Le lien social, qu'il s'appuie sur la qualité de vie, personnelle et professionnelle, qu'il se chiffre sur des critères comme l'aide à la culture, au sport, à la vie associative ou encore sur la sécurité ; bref le lien social est une denrée précieuse, vitale à l'épanouissement des femmes et des hommes. Hélas, notre monde, trop concentré sur l'avoir, fait souvent peu de cas de l'être ; et si nous mesurons quotidiennement les performances économiques, nous oublions souvent d’analyser les performances sociales de nos sociétés. 

 

Dans un contexte de crise, muscler notre développement économique, agir pour renforcer l'attractivité et créer les conditions pour innover est impératif. Personne ne le conteste. L'emploi est d'ailleurs une de mes préoccupations majeures en tant que Président de Région. Mais cela ne sera durable que si nous agissons en parallèle pour un développement juste, solidaire et humain.

 

En 2004, lorsque les Régions de France étaient classées par l’indicateur ODIS du Lien Social, l’Auvergne arrivait en 6ème position des Régions en terme de bien vivre. La nouvelle version de cet indicateur, qui vient de paraître début 2013 et que chacun peut consulter ici, classe désormais notre Région en seconde position.

 

Cette forte progression est le fruit de nombreuses actions menées par les acteurs du territoire auvergnat, à commencer par la Région : préservation de l'environnement, appui sans faille aux créateurs d'âmes, démocratisation de l'accès au sport et aux loisirs, politique d'aménagement des territoires volontariste et innovante, etc.. Je me réjouis qu'elle trouvent enfin une reconnaissance sur la base d'éléments chiffrés car s'il ne s'agit pas d'investissements mesurables de façon sonnante et trébuchante, ce sont des investissements d'avenir, des jalons posés pour le futur de notre jeunesse. 

 

"Il n'est ni richesse ni forces que d'hommes" disait, dès le XVIème siècle, l'humaniste Jean Bodin.  Quelques siècles plus tard, nous avons tendance à trop l'oublier. Si les performances économiques sont nécessaires, la cohésion sociale l'est encore plus !

Repost 0
27 février 2013 3 27 /02 /février /2013 09:27

Mardi 26 février, de 20H à 21H, je comptais parmi les invités de l'émission de la radio Europe 1 "Des clis et des claques", émission qui fait régulièrement le tour du web pour dénicher les tendances les plus novatrices.

 

La première partie de cette émission, dont je remercie encore la présentatrice Bérengère Bonte pour l'invitation ainsi que le chroniqueur David Abicker, digne ambassadeur du Nouveau Monde, était donc consacrée à l'Auvergne, région "connectée", tant grâce à ses efforts en faveur du Haut et du Trés Haut Débit comme l'a souligné le Président de la République François Hollande la semaine dernière à Clermont, mais aussi connectée grâce aux nouveaux moyens de communication et sa présence active sur les médias sociaux (facebook, twitter) pour apporter du service au citoyen, expliquer l'action de la collectivité, attirer de nouvelles populations, promouvoir le territoire etc.. 

 

Une émission riche en débats qui prouve que l'Auvergne avance, à réécouter en cliquant ici sur l'image ! 

482532 10152564380380123 1066211539 n

 

Repost 0
21 février 2013 4 21 /02 /février /2013 18:06
482484_10200424554832406_661986151_n-copie-1.jpg
Hier 20 février, le Président de la République a tenu un discours en Auvergne sur la mise en place d’une nouvelle stratégie gouvernementale pour le déploiement du Très Haut Débit. François Hollande a notamment précisé qu’il souhaitait que l’ensemble du territoire soit couvert par le très haut débit à l’horizon 2023. 
 
Ce déplacement dans notre Région fut l'occasion pour le Président de la République et Fleur Pellerin, Ministre déléguée chargée des PME, de l'Innovation et de l'Economie Numérique, d'annoncer pour la France un plan de 20 milliards d'euros sur 10 ans pour atteindre cet objectif.
 
Par ailleurs, à travers la visite d'une entreprise locale comme Almérys, fleuron auvergnat dans le domaine du digital, la venue de François Hollande fut surtout l'occasion de saluer l'exemplarité des initiatives de l'Auvergne dans le domaine du numérique.
 
En effet, non seulement depuis 2009 nous sommes la première Région d'Europe à être entièrement couverte par Internet Haut Débit mais, en outre, nous sommes aujourd'hui pilote à l'échelle nationale pour lancer la couverture Très Haut Débit de tous les territoires d'Auvergne et ce à partir de fin 2013 grâce à un partenariat et un mode de  gouvernance inédits qui associent toutes les collectivités (les quatre Départements, les six Agglomérations et la Région).
 
L'Auvergne avance, et je me réjouis que ce déplacement présidentiel ait permis de jeter un nouveau regard sur notre Région, un territoire dynamique et innovant.


 

 

Repost 0
28 décembre 2012 5 28 /12 /décembre /2012 16:28

Au seuil de cette nouvelle année, je voudrais souhaiter à tous les citoyens d’Auvergne, de France et du monde mes vœux les plus chaleureux de santé, de bonheur, de joie, de solidarité et de paix.

 

Que ce soit dans le monde, traversé par de nombreuses crises, mais aussi en France et en Auvergne, nos sociétés ont besoin de rassemblement, d’union et de fraternité pour affronter les nombreux défis du changement climatique, du développement équitable de nos économies ou encore tout simplement de la lutte pour la liberté, la démocratie et les droits de l’homme.

 

Au cours de l’année écoulée, notre pays a connu un changement de cap pour une société plus juste. Ce nouveau souffle, celui d’une France plus innovante et d’une Nation plus solidaire nécessite le concours de tous. Le redressement lancé par François Hollande, le Président de la République, prendra du temps mais d’ores et déjà de nombreuses réalisations ont été menées à bien : plus d’enseignants dans les écoles, plus de policiers dans les territoires, la main tendue à la jeunesse avec les emplois d’avenir et le contrat de génération, la volonté de ne laisser personne au bord du chemin grâce au retour de la retraite à 60 ans pour les personnes qui ont commencé à travailler très tôt ou encore l’extension des tarifs sociaux de l’énergie.

 

Cette politique de progrès, la Région Auvergne la soutient et la mène depuis plusieurs années. En 2012, 11200 jeunes de 18 à 25 ans ont bénéficié de l’aide à l’autonomie de la Carte Jeunes Nouveau Monde. 131 entreprises ont été soutenues par les fonds de l’emprunt populaire régional et 760 emplois ont été créés.  Avec la modernisation des Lycées ou du Transport Express Régional, la Région agit au quotidien cependant,  nous n’oublions pas de préparer l’avenir ! La marque Auvergne Nouveau Monde fait rayonner la région pour la rendre plus attractive, notre mobilisation pour le TGV demeure sans faille, enfin, en 2013, la concrétisation du chantier de la couverture Internet à Très Haut Débit débutera.

 

Notre Région a tout d’une grande, et notre action n’a de sens que si elle vise à agir juste. Aussi, avec les élus et les agents de la Région, c’est l’objectif que nous nous assignons au service de tous.

 

Bonne et heureuse année 2013 !

 

     
Repost 0
18 décembre 2012 2 18 /12 /décembre /2012 18:06

Suite à la démarche initiée par le Ministère de l’Éducation Nationale, à travers l’organisation à la rentrée des Assises pour la refondation de l’école de la république, plusieurs axes de travail ont été identifiés par le gouvernement.

 

Outre la réforme des rythmes scolaires pour les écoles maternelles et primaires, en plus des moyens supplémentaires qui seront déployés, notamment par le biais du recrutement de 60 000 enseignants, la refondation de l’école passera également par une nouvelle ambition numérique en direction des élèves.

 

Et c’est autour de ce thème majeur "Faire entrer l’école dans l’ère du numérique", que s’est tenue ce jeudi 13 décembre à la Gaieté lyrique, à Paris, une grande réunion organisée par Vincent Peillon, Ministre de l'Education Nationale et Fleur Pellerin, Ministre déléguée en charge notamment de l’économie numérique, afin de poser les bases d’un nouveau programme axé sur les ressources numériques éducatives

  

C’est en tant que Président de la Région Auvergne, que j’ai été invité à participer et à intervenir à l’occasion de cette manifestation afin de développer l’enjeu du très haut débit et de la connexion de toutes les écoles pour une plus grande égalité des territoires et je vous invite à visionner la vidéo de la table-ronde ici.

 

 

Force est de constater que notre région a su anticiper et préparer l’avenir pour relever ce défi désormais reconnu par l’Etat et qui fera l’objet d’une politique volontariste.

 

L’Auvergne constitue aujourd’hui le laboratoire pour le Très Haut Débit le plus avancé en France. De même, nous avons su collectivement nous mobiliser dès 2006 autour d’une politique active de développement des services en ligne dans les lycées publics à travers la mise en place d’un portail ENT (Environnement Numérique de Travail) et l’équipement de nos établissements.

 

Depuis plus d’un an, 12 lycées expérimentent également les ressources numériques en pédagogie autour d’une méthode expérimentale axée sur les usages au profit des élèves. 800 jeunes Auvergnats sont concernés au sein de 25 classes. Nous avons même élargi ce dispositif cette année en faisant l’acquisition de 48 tablettes Ipad testées dans différentes matières.

 

Nous devons tout mettre en œuvre pour que l’illettrisme numérique ne passe pas en Auvergne et cela se fera, avant tout, par l'Ecole !

Repost 0
20 novembre 2012 2 20 /11 /novembre /2012 21:14

Du 22 au 24 novembre 2012, de 9h à 18h à la Grande Halle d'Auvergne, la Région accueillera le plus grande manifestation olympique jamais organisée en Auvergne, les Jeux Olympiques des jeunes en formation, les "Olympiades des Métiers".

 

Cet évènement, gratuit, mettra en compétition 832 jeunes venus des 26 régions de France dans plus de 40 métiers et j'invite chacune et chacun à venir les encourager mais aussi découvrir, pourquoi pas afin de mieux s'orienter pour son avenir professionnel, cette formidable vitrine du savoir-faire et des métiers !

 

Comme avant-goût, voici en photos la visite des installations à laquelle nous nous sommes livrés ce soir avec Arlette Arnaud-Landau, la Vice-Président en charge de la Formation Professionnelle et de l'Apprentissage et Michel Guisembert, Président national du Comité des Olympiades des Métiers.

 

Belle découverte et RDV jeudi, vendredi et samedi pour soutenir les jeunes et notamment l'équipe d'Auvergne !

 

Installation-OM-057.jpg

Installation-OM-068.jpg

Installation-OM-073.jpg

Repost 0
4 octobre 2012 4 04 /10 /octobre /2012 19:34

Tout au long de la journée, aux côtés de Stéphane Le Foll, Ministre de l'Agriculture, nous avons arpenté les allées du Sommet de l'Elevage de Cournon à la rencontre des exploitants et des professionnels agricoles de tous les Massif Central et même de toutes les Régions de France venus en nombre pour cette nouvelle édition.

 

 

Photo4-030-copie-1.jpgLors de son passage sur le stand de la Région Auvergne, entièrement dédié à la défense des modèles agricoles de qualité qui font la force de nos territoires, nous avons échangé sur la récente reconnaissance par l'Europe du label "Montagne", qui constitue pour les agriculteurs, les éleveurs en particulier, une garantie pour leur avenir !

Repost 0
12 septembre 2012 3 12 /09 /septembre /2012 17:35

551801_10151220662585350_1857969517_n-copie-2.jpg

 

Pour la première fois, à l'invitation du Président de la République François Hollande, en présence du Premier ministre Jean-Marc Ayrault et de plusieurs membres du Gouvernement, les Présidents de Région ont participé ce mercredi 12 septembre 2012 à une réunion de travail à l'Elysée.

 

Résolus à se mobiliser ensemble pour engager le redressement productif du pays, l'Etat et les Régions sont convenus de s'engager ensemble en faveur de trois priorités :

 

- le financement des PME ;
- le soutien à l'emploi et plus particulièrement la politique en faveur des jeunes sans qualification ;
- la mobilisation des fonds européens en faveur de la croissance.

 

A l'issue de cette réunion trés constructive et historique, prélude à une véritable reconnaissance de Régions fortes dans le cadre de la prochaine décentralisation, une déclaration commune comportant 15 engagements précis par l'Etat et l'Association des Régions de France.

Repost 0

Mieux connaître

Recherche

Articles Récents