Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 mars 2012 1 05 /03 /mars /2012 10:39

photoRSFH.jpg

 

Ma visite au premier RDV agricole français la semaine dernière a été l'occasion de soutenir François Hollande, le candidat des socialistes à la présidence de la République, qui est venu tracer un autre chemin pour l'agriculture et la ruralité que le libéralisme à tout crin  !

Repost 0
2 mars 2012 5 02 /03 /mars /2012 09:56

30 ans jour pour jour !

 

30 ans déjà que la France, grâce à la volonté de François Mitterrand et aux lois Defferre a initié le décorsetage des territoires et libéré les initiatives locales grâces à la « décentralisation ». Ce mouvement conçu pour rapprocher les décisions locales des citoyens a permis de grandes avancées. Qui trouve à redire aujourd’hui sur la gestion des Lycées ou des TER par les Régions, lesquelles ont investi massivement pour leur renouveau et leur modernisation ? 

 

Ce mouvement démocratique connaît malheureusement le pire des freins : l’Etat, par pulsion jacobine, a récemment ôté toute autonomie budgétaire aux collectivités territoriales. A terme, le risque d’assèchement des investissements locaux est grand. Or, parce qu’il est nécessaire que la France ne soit pas à rebours des autres pays européens, lesquels accordent tous une large place à l’autonomie locale, un acte 3 de la décentralisation est nécessaire.

 

Pour que la République des territoires continue de vivre ! 

Repost 0
29 février 2012 3 29 /02 /février /2012 16:47

tvagri.JPGRené SOUCHON était présent ce mardi 28 février au salon international de l'agriculture à PARIS. L'occasion de rencontrer de nombreux professionnels d'AUVERGNE notamment sur le stand SALERS EVOLUTION situé sur le pavillon 1 (élevage) avant d'aller à la rencontre des exposants régionaux dans les pavillons 7 consacrés aux territoires. L'occasion également de dialoguer avec les journalistes (comme ici avec TV AGRI) sur le projet d'avis du comité des régions d'Europe consacré à l'avenir de la PAC (politique agricole commune) que le président de la région Auvergne présente ce jour aux membres de la commission agriculture du parlement européen.

Repost 0
22 février 2012 3 22 /02 /février /2012 12:09

Dans quelques semaines,  chacun d’entre vous tiendra entre ses mains les destinées de la Nation. Chaque citoyen pourra, en son âme et conscience dans le silence de l’isoloir, prononcer son sentiment, faire valoir sa vision de l’avenir de la France.

Le devenir de notre République est un rendez-vous à ne pas manquer. Nous devons nous exprimer par égard pour celles et ceux qui, à travers le monde, luttent pour le droit de vote. Nous le devons à celles et ceux qui, avant nous, se sont battus pour nous léguer ce bien précieux qu’est la liberté du choix dans l’égalité. Car s’abstenir, c’est accepter que d’autres décident. C’est faire le lit des extrémismes.

Je fais partie de ceux qui veulent voir la dignité de l’Etat restaurée, la justice rétablie, l’égalité réhabilitée. Je fais partie de ceux qui veulent voir renaître le respect de chacun, la fraternité, l’effort équitablement réparti, le progrès social pour tous.

Aujourd’hui ce n’est qu’un espoir. Demain, par la voix des urnes, cela peut être le changement avec François Hollande ! Une chose à faire, participez ! 

Repost 0
10 février 2012 5 10 /02 /février /2012 10:27

Questionné voici une semaine lors d’une rencontre au club de la presse sur la RGPP (réduction générale des politiques publiques), je me suis interrogé sur l’utilité du sous – préfet dans le paysage institutionnel d’aujourd’hui. Bon nombre de services (contrôle de légalité, permis de conduire, cartes d’identité) autrefois gérés par les sous-préfectures le sont désormais par d’autres administrations ou collectivités. Il s’agit là d’un fait irréfutable qui s’est traduit ces dernières années par une diminution des effectifs (environ 1 000 postes soit 18% des effectifs concernés) au sein des sous-préfectures d’arrondissements. Mes propos ont provoqué une vive réaction de la part du corps préfectoral auvergnat. Ils ne visaient rien les compétences et la qualité de l’engagement des hommes et des femmes qui exercent ces responsabilités. Je les rencontre régulièrement dans le cadre de mes fonctions et je rends hommage à leur dévouement et à leur sens aigu du service public. La région est par ailleurs amenée à travailler avec les sous-préfets en matière d’emploi et de formation pour une meilleure mise en cohérence des dispositifs au plus près des bassins de vie.

Pour autant je m’interroge, comme d’autres, sur la pertinence de cet échelon déconcentré de l’Etat  au regard de ses missions actuelles et des dépenses de fonctionnement occasionnées (logement, véhicules, frais de représentation, personnel de service).

La cour des comptes vient  cette semaine de rendre public son rapport annuel. Elle soulève justement la question du parc immobilier « disproportionné et couteux » des sous - préfectures mais encore la faiblesse des attributions des sous-préfets qui se voient allouer « un montant très faible de crédits sous  sa (leur) responsabilité dans un cadre de plus en plus centralisé, entraînant in fine une inconsistance de la notion de sous-préfecture au plan budgétaire, sauf pour les plus importantes ». Enfin la cour relève l’inadéquation de la carte actuelle des sous – préfectures qui n’a pas évolué depuis 1926 et qui connaît d’importantes disparités démographiques. Il est également proposé par la cour de laisser « des antennes sans sous- préfets » dans certains arrondissements.

La présence de services publics est importante en milieu rural. La présence de l’Etat l’est tout autant mais articulée sur des missions précises qui répondent aux besoins des populations. A travers ce débat, puisqu’il s’agit d’un débat public dont s’est saisie la cour des comptes, il faut avant tout prendre en compte l’intérêt des populations, des territoires, des usagers, des élus pour une meilleure efficience des deniers publics. Il faut évidemment éviter d’aborder ce sujet à travers une approche idéologique, historique ou corporatiste pour que l’Etat soit là où les  populations l’attendent et remplisse son rôle.

Repost 0
30 janvier 2012 1 30 /01 /janvier /2012 11:01

Au terme de 4 mois de débat public sur la question de la future ligne à grande vitesse Paris – Orléans – Clermont – Lyon, la semaine dernière se sont déroulées deux réunions de synthèse, une à Clermont-Ferrand, une à Orléans.

 

Dans ce débat, 4 scénarios avaient été soumis à la réflexion et à l’échange.  4 scénarios qui n’ont pas le même impact pour Clermont-Ferrand notre capitale régionale, ni pour l’Auvergne et l’avenir de TOUS nos territoires.

 

Pour ne pas voir le TGV passer à côté de l’Auvergne, la Région, forte du soutien de motions et délibérations de 250 collectivités, forte du soutien de plus de 41.000 foyers qui ont renvoyé une pétition ; s’est prononcée pour tracé le plus à l’ouest et le plus au sud possible.

 

Beaucoup ont essayé de faire croire qu’un scénario en Auvergne était impossible, qu’il fallait se contenter d’être raisonnable et de voir le TGV pointer le bout de son nez à 140km de Clermont-Ferrand ! Mais comme le disait Camus, à certains moments de l’histoire, l’impossible devient nécessaire.

 

La Région Auvergne a besoin d’un scénario qui irrigue pleinement son territoire, et surtout d’une gare nouvelle dans l’Allier qui sera le point d’interconnexion entre les trajets nord – sud vers Paris et est – ouest vers Lyon et, demain la façade atlantique.

 

La Région Auvergne a également mis comme impératif une préservation absolue du patrimoine naturel que nous léguerons à nos jeunes : la forêt de Tronçais, le vignoble de Saint-Pourçain entre autres.

 

Ainsi, fédératrice par vocation, dès le mois de décembre, sur mon initiative la Région a proposé l’étude d’un 5ème scénario et je me réjouis qu’au terme du débat public, Réseau Ferré de France, dans ses premières analyses, retienne cette idée comme celle qui devrait faire consensus. 

 

La décision finale de RFF sera connue en juin 2012 et, si elle confirme ce 5ème scénario, des études complémentaires auront lieu pour ensuite lancer la phase « d’enquête d’utilité publique ». C’est une première victoire qui appelle responsabilité et dialogue, mais surtout une vigilance de tous les instants. Depuis désormais 4 ans et demi, c’est ce à quoi je m’emploie pour faire entendre la voix de l’Auvergne, pour faire gagner notre Région. 

 

L’enjeu est majeur et de nouveau, je remercie toutes celles et ceux qui ont contribué au débat, signé des pétitions, alerté, expliqué, bref ; toutes celles et ceux qui ont défendu la cause de l’Auvergne dans cette formidable chaîne de solidarité en faveur de l’avenir de notre territoire dont chacun est un maillon essentiel.

Repost 0
19 janvier 2012 4 19 /01 /janvier /2012 12:09

Mardi 24 janvier 2012, Clermont-Ferrand accueille la dernière réunion auvergnate du débat public sur la ligne à grande vitesse Paris – Orléans – Clermont – Lyon. Cette réunion de synthèse est l’occasion pour toutes celles et ceux qui ne se sont pas encore exprimés de faire entendre leur voix, et surtout de faire entendre la voix de l’Auvergne.

 

4 tracés sont en lice, 4 tracés qui n’ont pas le même impact pour Clermont-Ferrand la capitale régionale, ni pour l’Auvergne et l’avenir de TOUS nos territoires. Le risque est grand de voir le TGV passer à côté de l’Auvergne.

 

La Région, forte du soutien de motions et délibérations de 250 collectivités, forte du soutien de plus de 40.000 foyers qui ont renvoyé une carte de pétition ; souhaite un tracé pour le TGV Paris – Orléans – Clermont –Lyon le plus à l’ouest et le plus au sud possible car toutes les études montre que cette option assure le maximum de retombées et de perspectives pour l’Auvergne.

 

Plus nous serons nombreux mardi prochain pour faire entendre cette voix, et plus nous avons de chances, demain, de voir le TGV devenir un véritable outil d’aménagement du territoire auvergnat !

 

RDV à 19h à Polydôme à Clermont-Ferrand mardi 24 janvier. Je compte sur vous !

Repost 0
27 décembre 2011 2 27 /12 /décembre /2011 14:24
A toutes et à tous, je vous adresse mes meilleurs voeux pour 2012.
Pour que cette nouvelle année soit porteuse de changement, de justice et d'espoir, je vous invite avec force à rejoindre et à soutenir François Hollande !
Repost 0
3 décembre 2011 6 03 /12 /décembre /2011 20:52

Voilà plus de quatre ans que je plaide pour une grande croix ferroviaire TGV est-ouest et nord-sud et une seule volonté m’anime : faire gagner l’Auvergne et TOUS ses territoires.

 

Cet automne, dans le débat public sur le TGV Paris – Orléans – Clermont – Lyon, j’ai pris une part très active en faveur du tracé le plus à l’ouest et le plus au sud possible. Pourquoi ? Parce que parmi les options proposées, ce tracé assure, par la création d’une gare nouvelle, une desserte équilibrée des trois agglomérations de l’Allier et garantira à Clermont-Ferrand un accès rapide vers Lyon et vers Paris.

 

Cette semaine, c’est cette position que j’ai rappelée en adressant aux auvergnats un courrier car le risque demeure grand de voir le TGV passer à côté de la Région ! Dans cette lettre hélas, une coquille de forme due à l’utilisation d’un logiciel de cartographie défaillant mais toujours commercialisé (géoatlas), positionne faussement à quelques millimètres d’écarts Vichy, Riom et la possible « gare nouvelle ».

 

C’est une erreur technique, admise, qui a immédiatement été corrigé, mais il n’en a fallu pas moins à ceux qui veulent faire perdre l’Auvergne pour instrumentaliser les choses. Manipuler une coquille au profit d’un dessein politique qui sert un intérêt particulier est, je le crois, indigne d’un débat apaisé. Les accusations portées sont tellement excessives qu’elles en deviennent insignifiantes.

 

En général les minoritaires essaient de faire feu de tout bois mais j’en appelle au bon sens car la réalité c’est qu’il existe un front de plus en plus grand en faveur des tracés ouest et ouest-sud ! Les régions Centre, Limousin, Auvergne ; les villes de Clermont-Ferrand, Montluçon, Lyon, Orléans ; les départements de la Creuse, de l’Indre, du Puy-de-Dôme sont sur cette position. De même, les citoyens ne sont pas dupes. Juste après l’envoi du courrier, la Région a reçu en un seul jour 13366 soutiens ! Ce serait faire insulte à l’intelligence d’autant de citoyens que de laisser croire qu’on peut les tromper !  

 

Ces citoyens ont compris que pour que toute l’Auvergne gagne il faut une gare d’interconnexion TGV entre Moulins et Vichy ! Dans les prochains jours, je l’espère, la mobilisation continuera à s’amplifier et pour ma part je ferai tout pour qu’un tracé fédérateur émerge entre les options ouest et ouest sud, un tracé le plus à l’ouest et le plus au sud possible qui sauvegarde Tronçais et Saint-Pourçain, un tracé qui permettra de faire gagner l’Auvergne !

 

   

Repost 0
29 novembre 2011 2 29 /11 /novembre /2011 19:54

Après le 31 décembre 2011, il sera trop tard. Trop tard pour faire entendre sa voix lors des élections présidentielles et législatives au printemps 2012 ; trop tard pour redonner un espoir au pays et changer de politique.

 

Les révoltes et les révolutions arabes nous ont rappelé, l’hiver dernier, que le droit de vote est un droit précieux, un droit pour lequel beaucoup donnent encore leur vie, notamment en Syrie.

 

En mai 2012, les françaises et les français peuvent faire le choix d’une autre politique avec François Hollande. Une France plus juste, une République plus solidaire, une société qui donne sa place aux jeunes !

 

C’est à eux justement que j’en appelle car il ne reste qu’un tout petit mois pour s’inscrire sur les listes électorales, un mois pour tout changer !

Repost 0

Mieux connaître

Recherche

Articles Récents