Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 novembre 2011 4 24 /11 /novembre /2011 09:56

FH-PCR.jpg De nombreux présIdents de région ont rencontré ce mercredi 23 novembre à PARIS le candidat socialiste à l'élection présidentielle François HOLLANDE afin d'aborder les échéances à venir et de nnombreux sujets qui concernent les régions et l'avenir de notre pays. Présent à cette réunion de travail, je suis intervenu  à la demande de mes collègues sur les problématiques liées à l'agriculture alors que la future PAC (POLITIQUE AGRICOLE COMMUNE) sera en discusssion et qu'un colloque organisé par la région Auvergne et l'association des régions de France avait mobilisé la veille à Clermont -Ferrand 550 personnes sur ce thème. Parmi les autres sujets abordés la jeunesse, grande cause régionale en Auvergne et que François HOLLANDE entend soutenir, les finances des collectivités locales ou encore la formation. Notre pays a besoin d'un vrai changement, d'une nouvelle présidence, d'un projet économique et social fort pour lutter contre la crise et le chômage.

Repost 0
22 novembre 2011 2 22 /11 /novembre /2011 18:44

Comme beaucoup de Français, j’ai été très touché par le décès, ce 22 novembre 2011, d’une Grande Dame, d’une personne qui a beaucoup compté : Danielle Mitterrand. Elle a été et restera l’une des figures marquantes de la seconde moitié du XXe siècle en France. En effet, elle ne fut pas seulement l’épouse du président Mitterrand, une Première Dame de France respectée. Elle a très largement su dépasser cette fonction, ce rôle, restant une militante à vie de toutes les causes qu’elle estimait justes. On ne peut que saluer sa combativité hors normes pour défendre les idées de justice et de liberté ; une combativité restée intacte jusqu’à ses derniers jours.

 

Parmi les grandes causes qui lui tenaient à cœur, celle de l’eau est particulièrement emblématique à mes yeux. Dans un monde où les grands groupes veulent tout commercialiser, où le libéralisme économique règne en maître, Danielle Mitterrand se battait sans relâche pour une eau libre, potable et gratuite pour tous, pour que l’eau soit une ressource gérée par les pouvoirs publics plutôt que par des multinationales privées. Ce combat pour que « l’eau ne soit pas une marchandise » doit impérativement être poursuivi : il ne fait aucun doute que cet enjeu sera crucial dans les prochaines décennies.

 

À titre personnel, je garde aussi de Danielle Mitterrand le souvenir d’une personnalité qui a bien voulue, avec générosité, préfacer mon ouvrage « Le défi rural ». Qu’elle repose en paix, après tous ces combats qu’elle a menés avec conviction. Et qu’il nous soit aussi permis d’espérer, ici, qu’elle inspire de nombreux continuateurs d’une œuvre toujours empreinte de justice et de générosité.

 

 

Repost 0
18 novembre 2011 5 18 /11 /novembre /2011 14:38

photo-copie-3.jpgA l’occasion du congrès de l’Association des Régions de France qui s’est tenu les 17 et 18 novembre 2011 à Tours, je présidais une session consacrée au rôle des régions en matière d’aménagement durable des territoires.

 

Les deux tables rondes concernées relatives d’une part à l’environnement et au développement durable et d’autre part aux réseaux de communication (dont le ferroviaire) réunissaient outre des élus, des dirigeants d’entreprises publiques comme Guillaume PEPY, Président  de la SNCF et Hubert DU MESNIL, Président de RFF.

 

Les régions entendent jouer un rôle majeur en faveur du développement durable. Elles doivent être à l’initiative, en vertu d’une nouvelle étape de décentralisation, de schémas prescriptifs, c'est-à-dire qui s’imposent dans leur réalisation aux territoires. L’eau, l’air, le plan climat, l’énergie : autant de thèmes et de compétences qui pourraient être confiées aux Régions qui conduisent déjà des politiques reconnues dans de nombreux secteurs environnementaux.

 

Pour le transport ferroviaire, en proie actuellement à des difficultés structurelles (dette de 28 milliards d’euros de RFF, difficultés à financer les LGV), il convient de déterminer un nouveau modèle institutionnel et financier afin de mener à bien les investissements d’avenir dont notre réseau a besoin.

 

L’Europe doit jouer un rôle moteur en menant une politique de réalisations d’infrastructures en faveur de la grande vitesse. Cela passe par une future capacité à emprunter de l’Union Européenne et par un nouveau souffle économique que doit initier le niveau européen !

Repost 0
12 octobre 2011 3 12 /10 /octobre /2011 16:23

 

Dacian Ciolos, Commissaire européen en charge de l'agriculture a présenté aujourd’hui les propositions de règlements de la Commission européenne pour la Politique Agricole Commune de l’après 2013.

 

L’abandon des références historiques au profit d’un paiement de base à l’hectare, un soutien additionnel en faveur des pratiques agricoles favorables à l’environnement, la convergence des aides et la dégressivité, l’attribution exclusive des aides aux agriculteurs actifs ainsi qu’une aide spécifique en faveur des jeunes agriculteurs sont des propositions qui vont dans le bon sens. Ces mesures assurent une plus grande transparence et une plus grande équité pour l’attribution des aides. Elles garantissent une plus grande justice dans les modes d’attribution des soutiens et une meilleure légitimité de la PAC aux yeux de la société.

 

Je  regrette cependant le manque d’ambition de la Commission européenne en matière de soutien aux zones à handicaps naturels permanents, qui concernent 85 % de la surface agricole auvergnate. Le versement d’un paiement additionnel facultatif à hauteur de 5 % des enveloppes nationales est insuffisant pour répondre aux enjeux d’aménagement des zones de montagnes et défavorisées.Aussi je maintiens ma proposition initiale et demande la création d’un troisième niveau d’aide obligatoire, réservé aux zones à handicaps naturels permanents.

 

Les propositions de la Commission sont particulièrement décevantes en ce qui concerne la régulation des marchés. Le défaut de régulation risque d’accélérer la concentration des productions dans les territoires les plus compétitifs, en particulier les zones de plaine, et ceci au détriment des zones défavorisées et de montagne. La nécessité d’une régulation des marchés est une demande forte dans le contexte de crise économique que le monde traverse. L’abandon d’une telle ambition pour la PAC, qui a vocation à assurer l’indépendance alimentaire de 450 millions d’Européens, est particulièrement surprenant et inquiétant.

 

L’enjeu du prochain avis du Comité des Régions sur la Politique Agricole Commune sera d’influencer le Parlement européen et le Conseil pour l’après 2013. En tant que rapporteur de l’avis du Comité des Régions qui sera adopté en mai 2012 et consacré à la future PAC, le travail à venir au regard des 110512 COR PRESS POINT 22enjeux s'annonce particulièrement passionnant.

Repost 0
5 octobre 2011 3 05 /10 /octobre /2011 14:35

Debat-public-TGV-07-bd--2-.jpg 

Intervention de René SOUCHON

Ouverture du débat public LGV POCL

Mardi 4 octobre à Clermont-Ferrand

 

 

Mesdames et Messieurs,

 

Merci d’être venus nombreux pour cet acte I du projet POCL.

 

Le débat qui nous réunit n’est pas seulement de savoir comment la LGV POCL se fera. Il s’agit aussi de savoir pourquoi elle se fera. La réponse à cette question est pour moi sans ambiguïté. Le POCL n’est pas seulement un projet ferroviaire : c’est aussi et surtout un projet de territoire.  

 

Personne ne perd de vue le fait que le POCL servira à doubler la ligne actuelle Paris Lyon. C’est un fait. Mais cette fonctionnalité importante ne doit pas occulter un enjeu plus fondamental : celui de l’aménagement et du développement équilibré du territoire pour le 21ème siècle.

 

Ce projet de ligne à grande vitesse peut constituer une chance historique, car la grande vitesse ferroviaire sera demain la vitesse standard en train sur les parcours moyennes et longues distances.

 

Un accès rapide et régulier à Paris est bien sûr essentiel pour l’attractivité des territoires.

Mais ce n’est pas, ou plutôt ce n’est plus le seul paramètre. Le POCL pourrait être une occasion manquée pour l’ensemble du Massif Central, en fonction du tracé choisi.

 

Le Massif Central, c’est la surface de l’Irlande ou du Portugal, un territoire de 3,8 millions d’habitants.

Faire de l’aménagement du territoire, c’est permettre à ce Massif Central de se développer, notamment à travers les régions qui en constituent le cœur : l’Auvergne et le Limousin.

Le POCL doit donc irriguer au mieux ces territoires et les mettre en relation avec Paris, Lyon et le reste de l’Europe.

 

A cet enjeu de court et moyen terme s’en ajoute un autre de plus long terme : où passera, après la réalisation du POCL, le barreau Est – Ouest à grande vitesse prévu par la Loi Grenelle ?

 

L’association ALTRO défend à travers Transline un tracé qui relie la façade atlantique à Poitiers/Limoges/Lyon /Turin et l’Europe de l’est.

Nous devons avoir conscience que le tracé qui sera choisi pour le POCL induira partiellement le tracé du futur barreau Est/Ouest.

 

Le Massif Central et l’Auvergne peuvent demain, à l’horizon maximum de 2050, se trouver au cœur d’une croix ferroviaire grande vitesse européenne Nord/Sud et Est/Ouest. Mais, l’Auvergne risque aussi d’être simplement tangentée par la ligne Nord/Sud du POCL et le futur barreau Est/Ouest qui pourrait très bien aller de Tours à Lyon via Saincaize, en évitant le Massif central et l’Auvergne.

 

 

L’enjeu de ce débat public n’est donc pas simplement de savoir quel est le tracé qui permettra d’aller le plus vite de Paris à Clermont-Ferrand et de Clermont-Ferrand à Lyon, mais de savoir si, ensemble, nous pourrons concevoir un système, certes plus coûteux, mais dont l’effet sur le développement sera le plus pertinent….

 

Le choix de la Région Auvergne se porte vers le tracé Ouest Sud. Les élus régionaux, et je les en remercie, ont pris leurs responsabilités vis-à-vis des Auvergnats. C’est un choix courageux, ambitieux, responsable.

 

Premièrement, le scénario Ouest Sud est le seul à garantir la réalisation d’une gare nouvelle « nord Auvergne ». C’est un point essentiel. Cette gare serait une plateforme ferroviaire de dimension européenne. Elle serait un outil essentiel pour le développement de la grande plaque urbaine clermontoise, un espace de 600 000 habitants.  Le scénario Ouest Sud, grâce à la Gare nouvelle, est celui qui permettrait de créer le plus de valeur ajoutée pour toute l’Auvergne. Les données complémentaires publiées par RFF il y trois semaines, mais qui ne figurent pas dans le  dossier support, montrent un  gain de performance économique très important notamment pour Vichy et Moulins avec le Ouest Sud. Ce « gain moyen par actif » est évalué à 198 € par exemple pour Moulins contre 53€ pour le scénario Médian Sud.

Le Ouest Sud profiterait à l’ensemble des territoires d’Auvergne. Et ceci sans exception. Ce n’est pas le cas des autres tracés.

 

Deuxièmement, le scénario Ouest Sud est le seul à rendre possible le passage en Auvergne du barreau Est-Ouest que je viens d’évoquer. Ce scénario permettrait de plus d’offrir d’avantage de destinations vers l’Ouest, le Sud Ouest, le Centre. Il permettrait un accès direct vers Bruxelles, Turin, Londres, Genève… 

 

Troisièmement, le tracé Ouest Sud permet également à l’Auvergne de renforcer ses liens avec Rhône Alpes. Cette région est notre premier partenaire économique. La réalisation d’une relation directe à grande vitesse entre Clermont-Ferrand et Lyon, via Roanne, est pour nous essentielle.

 

 

 

 

J’entends les arguments critiques au sujet du tracé Ouest Sud. Il serait le plus cher, le moins rentable avec le plus d’impact environnemental. Sur ce dernier point, il me semble qu’un tracé couplé avec l’A71 permettrait de limiter l’impact sur les milieux naturels tout en réduisant les coûts. La préservation des milieux naturels est pour nous une priorité.

 

Je sais que cette question des tracés est un sujet sensible qui s’écarte souvent de l’analyse cartésienne . Nous sommes ici dans le cadre d’un débat. Les avis des uns et des autres vont diverger. A quoi servirait de débattre si nous étions tous d’accord ? Et ceux qui font le choix de ne pas se prononcer prennent un risque : celui que d’autres décident à leur place

 

 

La Région Auvergne assume pleinement son positionnement en faveur du tracé Ouest-Sud : c’est une position qui va au-delà des clivages politiques. La Région verse au débat son propre cahier d’acteur. Il est co-signé par les Communautés d’agglomérations de Montluçon, Vichy Val d’Allier, Clermont-Ferrand et du Conseil Général du Puy-de-Dôme. Nous sommes déterminés et sur la base d’arguments d’équilibre du territoire, d’économie et de développement durable, je remercie toutes les collectivités qui militent avec nous pour ce tracé.

 

Je pense évidemment aux collectivités auvergnates que je viens de citer, mais je pense également aux Régions Centre et Limousin qui soutiennent également ce tracé.  

 

Il ne serait pas acceptable que l’on condamne le Massif Central et l’Auvergne au nom du seul principe de rentabilité. La LGV POCL peut constituer l’occasion d’un décollage économique. Le Massif Central a trop longtemps été le grand oublié de l’aménagement du territoire. La LGV POCL doit être l’outil de son renouveau pour le siècle à venir.

Nous avons une grande responsabilité devant les générations futures.  J’espère qu’ensemble nous aurons la sagesse nécessaire pour induire des choix porteurs d ‘avenirs, parce qu’ils seront fondés sur l’intérêt général de la Région.

 

Je vous remercie.  

Repost 0
30 septembre 2011 5 30 /09 /septembre /2011 10:47

C'est avec grand plaisir que j'irai ce lundi 3 octobre à la rencontre de la communauté éducative pour une rencontre débat dans le cadre de l'actuelle campagne des primaires socialistes.

 

Je vous invite donc à participer à ce rendez - vous organisé par le collectif soutenant MARTINE AUBRY prévu au bar  "Le Contraste", 27 boulevard Trudaine à CLERMONT - FERRAND à partir de 19h.

 

Nous aurons le plaisir d'accueillir à cette occasion BRUNO JULLIARD, secrétaire national du parti socialiste en charge de l'éducation et adjoint au Maire de PARIS.

 

Il faut plus pour l'éducation et la jeunesse de notre pays. Venez débattre ce lundi. education.jpg

Repost 0
12 septembre 2011 1 12 /09 /septembre /2011 14:32

photomartine3.jpg

 

Ce matin, j'ai eu le plaisir d'accueillir Martine Aubry, candidate aux primaires socialistes, qui est venue en Auvergne visiter une entreprise de panneaux photovoltaïques fortement soutenue par la Région ces dernières années, la société Auversun.

 

A cette occasion, notre candidate a expliqué son projet en faveur des emplois d'avenir pour les jeunes, une priorité qui rejoint la priorité régionale en faveur de la jeunesse, en mettant l'accent notamment sur son projet en faveur de l'économie verte, des énergies renouvelables, de la diversité énergétique et de la sortie du nucléaire, un déclaration qui vient à point nommé au moment où un nouvel incident vient de se produire à la centrale de Marcoule dans le Gard.

 

 

Repost 0
30 août 2011 2 30 /08 /août /2011 14:19
Repost 0
29 août 2011 1 29 /08 /août /2011 15:56

En marge de l'université d'été  du Parti Socialiste organisée à LA ROCHELLE, j'ai eu le plaisir de rencontrer Martine Aubry, candidate lors des primaires socialistes qui se tiendront les 9 et 16 octobre prochains sur l'ensemble du territoire. Femme de décision, dotée d'une grande expérience gouvernementale, elle est  la plus qualifiée pour dirriger notre pays afin de lutter contre les inégalités sociales et faire face à la crise économique qui sévit. L'occasion de choisir votre candidat socialiste vous est proposée. Saisissez-vous de cette opportunité pour contribuer à une nouvelle dynamique à gauche pour notre pays. ma-copie-1.jpg

Repost 0
25 août 2011 4 25 /08 /août /2011 13:09

Actuellement  à l'Université d'été du PS à la Rochelle, aux côtés des président(e)s de Région socialistes, dont Ségolène Royal (Poitou-Charente), Alain Rousset (Aquitaine), François Bonneau (Centre), nous avons présenté aujourd'hui à la presse plus de 40 actions innovantes impulsées par les régions socialistes.

 

photo-copie-2.jpg

 A noter pour l'Auvergne notre politique très forte en faveur de l'autonomie de la jeunesse avec le "Pack Jeunes Adultes" ; notre position de 1ère Région 100% Haut Débit d'Europe et le chantier d'Internet très Haut Débit, ou encore le dispositif innovant des Résidences d'Entrepreneurs, autant d'actions qui font de notre région un laboratoire de l'innovation sociale !   

Repost 0

Mieux connaître

Recherche

Articles Récents