Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 juin 2008 2 03 /06 /juin /2008 09:58

une réédition caricaturale et mensongère :

Avec près de 20 Régions métropolitaines sur 22 dirigées par les socialistes et leurs alliés dont l’Auvergne, on ne s’attendait pas à autre chose  qu’à une attaque en règle de la part de ministres en pré-campagne. Ces derniers sont avant tout soucieux de modifier le mode de scrutin régional qu’ils jugent trop  favorables à la gauche et de discréditer les Régions.
 

J’ai donc aujourd’hui l’honneur d’être la cible prioritaire des ministres UMP d’Auvergne bien incapables de faire avancer les grands dossiers régionaux vis-à-vis d’un gouvernement qui ne fait pas grand cas de l’Auvergne.

 

Jugez plutôt :

 

-         nos projets de liaisons ferroviaires à grande vitesse sont repoussés à l’après 2020 et au deuxième volet (le premier n’est toujours pas financé) du Grenelle de l’environnement. 

 

-         Dans le cadre du projet universitaire CAMPUS, le gouvernement vient de sélectionner 6 universités mais oublie notre capitale régionale.

 

 

-         Le gouvernement nous supprime une dotation de péréquation de 12,8ME en deux ans et considère que l’Auvergne est trop riche pour en bénéficier alors que le Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées continuent de la percevoir.

 

-         Ces mêmes ministres déplorent des intervention financières de la région dans certains domaines qui ne relèvent pas de nos compétences fondamentales mais nous demandent sans honte de financer la modernisation des voies ferrées qui incombent à RFF et donc à l’Etat.

 

Sur ce dernier point, les auvergnates et les auvergnats ne sont pas dupes de ce double langage. En participant à ce gouvernement, les ministres auvergnats ne soutiennent pas notre région.

 

La nouvelle majorité régionale depuis 4 ans a su  proposer aux Auvergnats de nouvelles actions visant à aider les lycéens et les familles avec la gratuité des manuels scolaires et du premier équipement professionnel, les usagers de la SNCF, grâce à différentes tarifications spéciales ou encore les jeunes (aides aux stages BAFA, emplois tremplin). Les particuliers à travers les aides pour les utilisateurs d’énergies renouvelables ont également été soutenus financièrement par le Conseil régional.

 

La région a également su redresser la fréquentation de VULCANIA en réorientant cet outil touristique mal conçu au départ par l’équipe Giscard à laquelle appartenait M. Hortefeux.

 

Sur tous ces points, pas un mot de leur part !!!

 

Concernant la fiscalité, les auvergnates et les auvergnats doivent savoir que sur 100 euros d’impôts prélevés sur le foncier bâti (la région ne perçoit pas d’impôts des locataires au titre de la taxe d’habitation), moins de 6 euros seulement vont à la région contre 29 euros pour les Conseil généraux et entre 65 euros pour les communes et intercommunalités.

 

Concernant les dépenses de communication des régions sans cesse stigmatisées par l’UMP. Je dirai simplement que je n’ai jamais entendu le ministre de l’immigration se plaindre  du budget communication de l’Alsace (UMP) lequel est supérieur à celui de la région Auvergne. Les Français et les auvergnats, compte tenu du spectacle offert par le Président de la république et de certain(e)s Ministres ces derniers mois ont bien compris que le BLING-BLING n’est pas une posture de gauche.

Repost 0
27 mai 2008 2 27 /05 /mai /2008 10:12

Je viens de regarder sur internet, l’extrait de l’émission « la Voix est libre » de FR3, publié dans le journal télévisé de la chaîne régionale vendredi 17 mai, dans le 19/20.

 

Ce que  j’ai entendu de la bouche de Monsieur MARLEIX, Secrétaire d’État aux Collectivités Locales, est proprement stupéfiant.

 

En effet, outre que celui-ci affirme sans aucune preuve, que la Région Auvergne serait celle, qui en France, a fait le moins d’effort dans le dernier Contrat de projet Etat/Région pour la modernisation des voies ferrés, bien que ce soit une compétence de l’Etat et de RFF, cette affirmation est inexacte.


Monsieur MARLEIX qui gère les relations avec les collectivités territoriales, ne semble pas connaître la nature des dotations perçues par les Régions.

 

Il parle dans son propos de DSU (Dotation de Solidarité Urbaine), laquelle n’est pas perçue par les Régions, et d’autre part, se retranche derrière le fait que c’est parce qu’elle aurait augmenté les impôts que la Région Auvergne ne bénéficierait plus de la dotation de péréquation au sein de la dotation globale de fonctionnement !


Une connaissance aussi approximative des dossiers pour un Ministre est stupéfiante !



Repost 0
24 mai 2008 6 24 /05 /mai /2008 18:04

Signez la pétition pour le TGV en Auvergne en cliquant sur le lien suivant
www.faisonsbougerleslignes.com

Repost 0
22 mai 2008 4 22 /05 /mai /2008 11:19

 

cusset 15 05 08 (12)

Jeudi 15 mai 2008, René Souchon s'est rendu dans l'Allier afin d'inaugurer, en présence du Préfet de Région Dominique Schmitt, un nouveau TPST (Trés Petit Site Technique) à Cusset (03).

Cet équipement, 100ème installé en Auvergne depuis 7 mois, est le résultat d'une forte implication du Conseil régional d'Auvergne afin de rendre la quasi totalité des lignes téléphoniques auvergnates éligibles au Haut Débit.

http://www.auvergne.org/territoires/le-programme-auvergne-haut-debit-prend-de-la-avance-.html

 

                 

Repost 0
6 mai 2008 2 06 /05 /mai /2008 11:20

La droite reproche constamment aux Régions dans leur ensemble, de faire trop appel à l’impôt local. Bien sûr en Auvergne, les attaques contre la majorité du  Conseil régional sont régulières.


Or, si l’on prend le produit des 4 taxes de l’année 2006, dernière année connue statistiquement en Auvergne, le Conseil régional prélève 77 euros par an, par habitant.


Si on le compare  maintenant aux prélèvements des Conseils Généraux, on note que dans la Haute-Loire le prélèvement est de 359 euros/habitant, dans le Cantal de 367 euros/ habitant, dans le Puy-de-Dôme de 351 euros/habitant et dans l’Allier de 363 euros/habitant.


Autrement dit, le prélèvement effectué par la Région sur les contribuables auvergnat est environ 4 fois et demi inférieur à celui des Conseils généraux !   à méditer…..

Repost 0
6 mai 2008 2 06 /05 /mai /2008 11:19

Lors de l’émission « la Voix est libre » ce samedi 3 mai sur France3, le journaliste m’a demandé si la situation me paraissait comparable à celle de 1968, autrement dit si il pouvait y avoir une explosion sociale.


Ma réponse a été sans ambiguïté positive.


Or, le journal « Marianne » sorti ce jour, 3 mai publie un sondage exclusif qui indique  que les Français sont 62% à penser  qu’une grave crise pourrait perturber le mandat du Président. Pour qu’une crise éclate, il faut plusieurs ingrédients. Elle peut donc se produire à tout moment si il y a une convergence d’intérêts entre différentes classes sociales et sur un problème majeur.


Aujourd’hui, 68% des Français constatent que leur pouvoir d’achat a diminué et supportent de moins en moins la vie chère.


Abaisser les prix est certes une solution, la meilleure serait cependant d’augmenter les salaires, les ressources, ce qui aurait l’avantage de véritablement relancer l’économie. La consommation a été le principal moteur de l’économie française  ces dernières années, or ce moteur s’essouffle complètement.


Si l’on veut relancer l’économie, c’est un vieux principe Keynésien, il faut commencer par relancer la demande.

Repost 0
6 mai 2008 2 06 /05 /mai /2008 11:12

Alors que nous nous battons pour faire prendre en compte par Réseau Ferré de France, donc par le Gouvernement, le mauvais état du réseau ferré qui est de sa seule responsabilité, Messieurs HORTEFEUX et PRORIOL , Conseillers régionaux, demandent à ce que ce soit la Région qui paie ce renouvellement des voies ferrés alors que ce n’est pas de sa compétence.


C’est ce qui s’appelle jouer contre son camp !


Au lieu de faire jouer la solidarité nationale, Messieurs HORTEFEUX et PRORIOL demandent aux contribuables auvergnats de faire l’effort financier….. à la place de l’Etat. Ceci illustre bien la politique de la droite  qui consiste à faire des cadeaux aux riches et à demander toujours plus au plus modestes.


L’Auvergne est la région la plus pénalisée par l’état, de son réseau ferré, puisqu’elle compte 10% des ralentissements alors qu’elle ne représente que  4% du réseau national.


L’effort à consentir est de l’ordre de 250 millions d’euros, à minima pour une remise à niveau évitant de nouveaux ralentissements.


Donc Messieurs HORTEFEUX, PRORIOL et consorts demandent aux contribuables auvergnats de faire l’effort, mais en même temps, ils ne manquent pas une intervention pour dire que l’impôt auvergnat est trop élevé !


C’est en fait une curieuse conception de la démocratie.


Mais sommes-nous encore en démocratie ? Quand on emploie de tels arguments qui consistent, non seulement à jouer contre son camp, mais à demander une chose et son contraire.


Pour moi, la démocratie s’honore de la transparence, d’une argumentation claire, car c’est à ce prix que les Français peuvent  se forger une opinion.

 

Comment s ‘étonner du discrédit des hommes politiques, quand des personnes comme Monsieur HORTEFEUX, au rang de 5ème Ministre dans le gouvernement de Monsieur FILLON  utilise des arguments biaisés, pervers, et travestit la réalité ?

 

 

Repost 0
6 mai 2008 2 06 /05 /mai /2008 11:09

L ‘Auvergne a perdu cette année sa dotation de péréquation réservée aux Régions les plus pauvres.


Cela représente une perte de 6,4 millions d’euros en 2008 et autant en 2009, c’est à dire une perte de 2% de nos recettes en deux ans.


L’Auvergne serait-elle devenue riche ?

Non. Son PIB (produit intérieur brut) reste inférieur de 6% à la moyenne nationale. Pour bénéficier de la dotation de péréquation, il faut être au dessous de 85% du potentiel fiscal moyen des Régions.

Celui-ci est calculé à partir des bases d’imposition des taxes locales.


En Auvergne, il y a donc des résidents riches et surtout des bases de taxes professionnelles qui progressent avec de grandes entreprises telles que Michelin.


Le problème est, que la taxe professionnelle des entreprises est plafonnée depuis deux ans, à 3,5% de la valeur ajoutée, donc l’évolution des bases ne se traduit pas par l’augmentation de la recette pour le budget régional.


Le système est aberrant, puisque la Région Midi-Pyrénées, dont la capitale régionale est Toulouse,  bénéficie de la péréquation ainsi que la Région Languedoc-Roussillon (Montpellier).


Il appartient au Ministre en charge des collectivités territoriales, Monsieur MARLEIX de revoir le système. Or, celui-ci ne trouve rien de mieux que de renvoyer la responsabilité ……. aux Régions de France ! en regrettant qu’elles ne lui aient pas donné leur avis.

 

Je me demande en quoi nos trois Ministres auvergnats servent l’Auvergne.


Sur tous les grands sujet, ils sont absents ou jouent contre leur camp : celui des Auvergnats.


Monsieur HORTEFEUX, Conseiller régional, est très peu présent à la Région, mais il profite de ses passages pour faire des déclarations à la presse.
La dernière en date est indigne d’un Ministre.

L’Auvergne a perdu sa dotation de péréquation et Monsieur HORTEFEUX , Ministre ne trouve rien de mieux à dire que : « Nous n’avions qu’à anticiper cette perte ! »


Cette affirmation a toute sa saveur, lorsque l’on sait que l’administration du Ministère des collectivités territoriales, deux mois après avoir annoncé la mesure, n’a toujours pas répondu à notre demande de précision des critères et de modalités de calculs de la dotation !


Nous aurions donc du anticiper une mesure dont le Ministère n’est pas aujourd’hui, encore  capable de nous fournir les bases exactes de calculs !


D’ailleurs, cela ne change rien sur le  fond, les 6,4 millions d’euros sont en moins dans les recettes de la Région, et il a fallu amputer les crédits votés de 2,7%, ce qui signifie moins d’intervention de la Région…..ce dont Monsieur HORTEFEUX  se plaint.


Jusqu’où la droite régionale ira-t-elle dans la contorsion ?


Cette attitude nuit à la démocratie, car elle fait peu de cas de l’intelligence des Auvergnats capables de comprendre que l’on ne peut pas faire plus, ni même autant, avec moins de ressource.

 

Repost 0
5 mai 2008 1 05 /05 /mai /2008 13:39

Invité de l'émission "La voix est libre" diffusée sur France 3 Rhône Alpes Auvergne le samedi 3 mai 2008, René Souchon vous invite à visionner ce programme en ligne :

http://videojts.francetv.fr/regions/popup.php?id=p_63a_politique&video_number=0



Repost 0
11 avril 2008 5 11 /04 /avril /2008 12:07

Lors de la session des 7 & 8 avril 2008 l'assemblée régionale a voté la motion suivante :

"Face aux graves violences perpétrées par le gouvernement chinois à l'encontre des manifestants tibétains, à la politique de génocide culturel au Tibet; et au refus de toute discussion avec le gouvernement tibétain en exil,

Le Conseil régional d’Auvergne condamne avec force les atteintes aux droits de l'homme en Chine et notamment au Tibet. Il demande au Président du Conseil régional de prendre en considération les droits de l'homme dans toutes les relations avec la Chine."

J'ai donc procédé au pavoisement du drapeau Tibétain sur la façade du Conseil régional d'Auvergne, en présence de Jean-Pierre Antignac, Président de l'association "Auvergne MainPat Tibet" (www.amtibet.com), en signe de soutien au peuple Tibétain.

 

TIBET-CR-0002         TIBET-CR-0005    

 

 

TIBET-CR-0006

Il s'agit d'un acte symbolique de soutien au nom du respect des droits de l'Homme alors que les récents événements survenus lors du parcours de la flamme olympique à Paris nous démontrent qu'il reste tant à faire pour préserver les intérêts du Tibet.

 

 

Repost 0

Mieux connaître

Recherche

Articles Récents