Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 septembre 2007 5 14 /09 /septembre /2007 18:03

Comment identifier l’action régionale ?

 

 

C’est l’une de nos préoccupations majeures .

Si l’opinion crédite le Conseil régional de la compétence sur les lycées ou les TER, l’essentiel de nos prérogatives est ignoré.

De ce point de vue, les courriers que nous recevons sont assez édifiants, comme le sont certaines questions posées à l’occasion des chats que j’organise régulièrement.

La région est interrogée sur l’aide sociale, la santé, la carte scolaire dans le primaire, les transports scolaires etc…

 

Autant  de questions qui n’ont rien à voir avec les responsabilités régionales.

Pour mieux faire connaître la Région , nous avons souhaité rendre plus contraignants les règlements financiers  et comptables de notre institution.

 

En effet, j’ai remarqué que peu de collectivité par exemple, indiquaient que telle ou telle réalisation  était financée avec le concours du Conseil régional d’Auvergne.

Dorénavant, c’est une obligation qui, faute d’être remplie, entraînerait l’arrêt des subventions à la dite collectivité. Mais les choses sont plus difficiles encore, lorsqu’on s’adresse à des bénéficiaires de la formation professionnelle, à des apprentis, à des lycéens etc…

Je fonde à l’avenir de grands espoirs sur internet et les liaisons de plus en plus fréquentes entre les citoyens et la Région par le biais de ce support qui prend chaque jour un peu plus d’importance.

Par ailleurs, périodiquement nous faisons de l’information sous forme d’achat d’une page du quotidien le plus diffusé en Auvergne.

Ces initiatives sont très appréciées.

Bien entendu, il y a toujours un ou deux mauvais coucheurs pour nous écrire qu’ils ne souhaitent pas que la Région fasse de la communication et que cet argent soit consacré à l’action. Ces personnes, heureusement rares, oublient qu’il y a quelques principes fondamentaux en démocratie.

La Région est administrée par des élus qui s’engagent auprès de l’opinion publique sur un  programme. Le minimum est bien de faire connaître si ce programme est tenu ou pas et donc de signer « les réalisations régionales ».

Nous sommes une des régions de France, peut-être «  la Région  » qui dépense le moins en terme de communication.

Notre magazine régional, MIAM est très apprécié parce qu’il ne met jamais en avant les élus régionaux mais les réalisations de toute la Région.

Si les lecteurs de ce blog ont quelques idées originales pour mieux faire connaître les réalisations régionales et mieux identifier l’institution, je suis preneur !

 

Repost 0
14 septembre 2007 5 14 /09 /septembre /2007 17:55
Dimanche 3 septembre

J’ai parcouru en vélo pour la deuxième fois cet été, le circuit balisé par les services du Conseil général du Puy-de-dôme n°11, qui permet une belle découverte du cézallier.

On note qu’outre ce travail de balisage et de signalétique qui est remarquablement bien fait -ce dont il faut féliciter le Conseil général du Puy-de-Dôme- je voudrais ici apporter un double témoignage :

- d’abord, celui de la beauté exceptionnelle de nos paysages. Le Cézallier, vaste plateau granitique est avant tout peuplé de prairies et de vaches, il diffuse une beauté sauvage propice au calme. Au bout du circuit, la Godivelle, c’est un village hors du temps dont les deux lacs comme la fontaine du XIIIè siècle constituent des points d’intérêt majeurs.
Que la vie doit être rude certains hivers à la Godivelle !!!

- le vélo reste une discipline magnifique surtout lorsqu’elle est pratiquée dans une région comme l’Auvergne . J’ai parcouru 2 430 kilomètres depuis cet hiver.
C’est peu pour certains, beaucoup pour d’autres, c’est en tout cas pour moi la marque d’une condition physique que je n’avais pas connue depuis longtemps ! Malgré les années qui passent, on peut garder de bonnes jambes et prendre du plaisir à grimper les cols. Le vélo est avant tout l’école de l’humilité et de l’effort.
Roger WALKOWIAK qui remporta le tour de France en 1956, aujourd’hui retiré à Vichy, m’indiquait lors des championnats de France cycliste fin juin à Aurillac, que malgré ses 80 ans, il avait en 2007 parcouru 3000 kilomètres (à fin juin) et qu’il montait les côtes….. en danseuse !!
Quelle santé !
Repost 0
4 septembre 2007 2 04 /09 /septembre /2007 16:12

 CANTON DE CHAMALIERES :

Election cantonale partielle du 23 SEPTEMBRE 2007

RENE SOUCHON, Président du Conseil Régional d'Auvergne soutient ELIE NIASME,

33 ans, inspecteur du trésor, candidat du parti socialiste.

Repost 0
21 juin 2007 4 21 /06 /juin /2007 11:08

La période électorale qui s’achève me permet aujourd’hui de tirer quelques conclusions sur la situation politique de notre pays et de notre région. 

 

Je nourris tout d’abord de réels regrets et une vraie déception suite à la défaite survenue lors de l’élection présidentielle en mai dernier. 

 

C’est en habile illusionniste que Nicolas SARKOZY, pour l’emporter, a fait oublier aux français qu’il était avant tout comptable de la politique gouvernementale et de son triste bilan, sur l’ensemble de la période 2002-2007.

 

 Dans ce contexte, les élections législatives s’annonçaient particulièrement difficiles.D’où une satisfaction dimanche soir, lorsque nous avons appris que le groupe socialiste à l’Assemblée Nationale enregistrait une hausse de son effectif de plus de 25% pour pouvoir davantage peser sur les débats à venir et mieux protéger les français contre une politique  qui s’avère déjà dangereuse pour leur pouvoir d’achat et pour la cohésion de notre société.

 

Il nous faut refonder la  gauche, et la reconstruire à l’intérieur même du parti socialiste, en évitant les divisions et les conflits de personne, pour mieux bâtir un projet politique qui s’appuiera sur une nouvelle stratégie de conquête du pouvoir.

Nous en avons la responsabilité vis à vis des français qui n’ont pas voulu que l’UMP concentre tous les pouvoirs, comme en témoigne le sursaut républicain survenu dimanche dernier. 

 

Je suis heureux par ailleurs des résultats obtenus en Auvergne. 

 

Notre région s’est prononcée en faveur de Ségolène Royal au deuxième tour de l’élection présidentielle. 

 

L’Auvergne a surtout enregistré des gains précieux au niveau de ses représentants à l’Assemblée Nationale. 

 

Je me félicite tout d’abord de l’élection de mon collègue et ami, Jean MALLOT en tant que député de la circonscription de Gannat.

 

Je me réjouis également, à l’idée que Bernard LESTERLIN représente la circonscription de Montluçon et que  Guy CHAMBEFORT ai pu battre Pierre-André PERISSOL, l’actuel maire de Moulin.

En conservant les autres sièges dont elle disposait depuis 2002, la gauche en Auvergne est élue dans neuf circonscriptions sur quatorze. 

 

Ce résultat tranche par ailleurs avec le nombre des sénateurs, puisque sur l’ensemble des quatre départements, le Parti Socialiste compte deux sièges contre sept aux élus UMP et apparentés. Cette disproportion démontre le caractère irréel et injuste de la représentation à la Chambre Haute.  

 

Tout au long de cette période, je me suis beaucoup déplacé et ce, dans les quatre départements de notre région, pour soutenir nos candidats. 

 

Je suis heureux aujourd’hui de pouvoir travailler avec ces élus qui sauront porter les couleurs de leur circonscription, de leur département et de notre région, au niveau national face à un gouvernement qui ne nous fera pas de cadeaux. 

 

Ce gouvernement compte d’ailleurs  quatre représentants régionaux en son sein. 

 

Il s’agit là d’une volonté politique de la part du Président de la République , de son Premier Ministre et du Ministre de l’identité nationale et de l’immigration pour enrayer les bons résultats de la gauche dans notre région. Soyez assurés que nous serons vigilants, combatifs, et que nous ne manquerons pas de solliciter ces Ministres Auvergnats qui se doivent avant tout de défendre à Paris et plus que quiconque, les dossiers régionaux.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
30 mai 2007 3 30 /05 /mai /2007 10:09

En 2004, nous avons dit que nous voulions changer l’image de l’Auvergne, en terminer avec cette image de région ringarde et attardée !

Nous sommes collectivement en train de réussir, l’Auvergne, au-delà de Michelin, compte nombre d’entreprises qui innovent au quotidien.

Notre université a atteint l’excellence dans de nombreux domaines, le dossier LifeGrid est là pour rappeler la puissance de calcul de nos ordinateurs, grâce au travail d’une poignée d’universitaires.

Mon objectif n’est pas de dresser une liste exhaustive de ces marques d’excellence, mais de rappeler à travers un exemple très récent, que nous sommes bien  une région novatrice, capable de tirer le meilleur parti de la modernité.

En 2004, j’ai voulu que notre région  travaille particulièrement sur le potentiel des nouvelles technologies, pour dynamiser nos territoires ruraux. J’étais confusément conscient que ces nouvelles technologies et notamment intranet, internet, pouvaient nous offrir de nouvelles possibilités de développement en re-pensant les politiques d’aménagement du territoire.

Au moment où de nombreux  collègues manifestaient à Guéret contre la suppression des services publics en milieu rural, je cherchais pour ma part une autre façon d’assurer  ces services au public.

En visite au département : Recherche et Développement de France Télécom, j’ai découvert les bornes Visio-public qui étaient, en 2004, encore en phase expérimentale .

J’ai souhaité déployer en Auvergne sur trois ans un nombre significatif de ces bornes dans des communes où le service public avait disparu ou bien était très dégradé.

Deux ans et demi après, une vingtaine de points Visio-Publics sont installés en Auvergne dans l’Allier, le puy de dôme et la Haute-Loire .

Seul le Cantal, une fois de plus fait bande à part avec….une seule borne à Maurs.

Ces équipements ultra-modernes basés sur internet permettent d’être en relation avec une personne de l’ANPE, par exemple et de la voir en dimension réelle même si elle est à plusieurs dizaines de kilomètres.

On peut dialoguer avec elle, échanger des documents sans la moindre manipulation pour l’usager et dans un cadre totalement confidentiel.

Le déploiement de ces bornes se poursuit pour atteindre 90  en première phase et 120 à terme.

Le caractère innovant de ces Points Visio-Publics vient d’être reconnu, puisque nous avons obtenu à Bruxelles le premier prix pour toute l’Europe, des services innovants en matière de désenclavement numérique du milieu rural.

Nous en éprouvons une grande fierté et ce n’est probablement qu’un début.

L’Auvergne est aussi la première région française à mettre en œuvre un partenariat Public/Privé pour la couverture des zones blanches internet.

Ce déploiement commencera en septembre, et en décembre 2007, nous aurons déjà une réalisation au moins, par département.

 

 

Repost 0
30 mai 2007 3 30 /05 /mai /2007 10:07

J’écris ces lignes de retour de Dresde en Allemagne.

J’ai conduit là-bas une délégation d’élus, d’acteurs économiques, de fonctionnaires, de techniciens pour prendre connaissance d’un projet unique en Europe de valorisation de la bio-masse forestière.

Je n’étais pas allé en Allemagne depuis une dizaine d’années et plus encore pour l’ex-Allemagne de l’Est.

A Dresde, capitale de la Saxe , très près de la Tchéquie et de la Pologne , les éoliennes ont surgit partout, de même que les panneaux solaires.

En quelques heures, nous prenons conscience du retard de la France dans la promotion des énergies renouvelables.

Dans ce domaine, comme dans d’autres, l’Auvergne peut et doit devenir exemplaire.

Concernant la bio-masse forestière, si les choses évoluent comme je le souhaite, l’Auvergne sera  la première région française à installer une unité de gazéification du bois avec production, dans une première phase de chaleur et d’électricité et dans une deuxième, d’un carburant de synthèse, capable de faire tourner n’importe quel moteur Diesel, ce sera à Commentry dans l’Allier.

Repost 0
30 mai 2007 3 30 /05 /mai /2007 10:04

La gauche de gouvernement, le parti socialiste en particulier va à la bataille des législatives avec la peur au ventre.

Ils ont raison. Les Français sont très sensibles à l’apparence….

Ils se laissent séduire par Sarkozy et l’apparence  qu’il crée, d’être un homme simple, près du peuple, attentif et à son écoute.

Il est à craindre que nos concitoyens ne donnent une large majorité à la droite….. quitte à le regretter à l’automne !!!

Inutile d’être un grand analyste politique pour prédire que le mécontentement à l’égard de  la politique conduite sera rapidement là.

La politique de Monsieur Chirac et Monsieur Villepin  était hier condamnée.

Celle de monsieur Jupé l’était avant hier, comme celle de Monsieur Fillon, à l’origine de la réforme des retraites.

Les principaux ministres du gouvernement étaient hier, dans le gouvernement de Monsieur Villepin et avant- hier dans celui de Monsieur Raffarin qui a battu tous les records d’impopularité.

Ces hommes peuvent-ils porter une  politique différente demain de celle d’hier ?  Ma réponse est clairement : NON .

Le style change, mais la politique sera beaucoup plus libérale encore et bien plus à droite que celle d’hier.

Les classes moyennes les plus modestes vont être encore plus laminées, quant aux territoires les plus petits et les plus pauvres, ils ne comptent plus depuis déjà bien longtemps.

Repost 0
30 mai 2007 3 30 /05 /mai /2007 10:00

Les militants socialistes dont je suis, ont le devoir de réussir la re-fondation de leur parti.

Nous ne retrouverons le chemin du succès électoral que le jour où nous serons à même de présenter aux français un projet de société moderne, empreint d’une solidarité forte.

Qu’est-ce à dire ?

Sur le fond, nous avons éludé les vrais problèmes :

   -        quel avenir pour le nucléaire ?

-        quel avenir pour les OGM ?

-        faut-il ou non remettre en cause les régimes spéciaux de retraite ?

-        quelle politique de solidarité ?  etc…

 

 La liste est longue de  dossiers que nous n’avons pas voulu traiter au fond,  de peur de  fâcher quelqu’un.  Cette période doit être révolue, ayons le courage de dire les choses et de poser les vrais problèmes. Pour ma part, dans les jours et mois qui viennent, je donnerai mon point de vue sans tabous, sans crainte de la critique et sans arrière pensée.

 

 

 

 

 

 

Repost 0
24 mai 2007 4 24 /05 /mai /2007 14:16

En rassemblant plus de 17 millions d’électeurs au 2ème tour de l’élection présidentielle, Ségolène Royal a su mobiliser 47 % des suffrages exprimés. Ce résultat reste cependant une défaite et il nous conduit, nous socialistes, et au-delà l’ensemble des militants et électeurs de gauche, à nous interroger sur les raisons de l’élection de Nicolas Sarkozy malgré une campagne dynamique et le fort désir de changement des français.

 Nous devrons effectuer ce travail sereinement, dans le respect des uns et des autres, avec méthode. Nous devrons procéder à une analyse de la société, des aspirations des Français pour bâtir un projet qui répondra à leurs attentes dans le respect bien sûr des valeurs qui fondent notre engagement et qui guident au quotidien notre action de responsables locaux, de militants ou tout simplement de citoyens engagés.  

 

 

Je suis engagé au parti socialiste depuis suffisamment longtemps pour savoir combien cette organisation politique est à même de se relever sur la base d’un projet clair, d’une stratégie politique que nous devrons décider collectivement. 

 

Ce n’est pas la 1ère défaite, il y aura d’autres victoires.  

 

Rénovation, reconstruction : peu importe le terme. Il faut relancer la machine à gagner avec les partenaires de gauche et mobiliser un électorat centriste trop souvent méprisé par des élus qui à la moindre opportunité retrouvent leur camp en rejoignant la droite pour s’assurer d’une réélection ou d’un maroquin ministériel.  

 

Pour l’heure, il faut avant tout continuer une campagne afin que les socialistes puissent bénéficier du plus grand nombre de représentants à l’Assemblée Nationale.  

 

Une démocratie a besoin de contre pouvoirs efficace. Pour faire face au Président nouvellement élu et à son projet libéral, il faudra compter sur des parlementaires de gauche pour veiller aux intérêts des Français et à la cohésion sociale dans notre pays qui se trouvera mise à mal.  

 

Lors de ce scrutin, comme d’autres régions de l’ouest du territoire, l’Auvergne a voté majoritairement pour la candidate socialiste le 6 mai dernier où elle a obtenu 50,7 % des voix.  

 

Il s’agit là d’un bon résultat puisque traditionnellement lors des élections présidentielles, le score réalisé par le candidat socialiste était très légèrement inférieur en Auvergne par comparaison aux résultats nationaux.  

 

En arrivant en tête avec près de 54 % dans le Puy de Dôme mais également dans l’Allier et surtout dans les villes de Clermont-Ferrand, Montluçon, Aurillac, Moulins et du Puy en Velay, Ségolène Royal et la gauche ont su repousser la politique libérale prônée par Nicolas Sarkozy. Nous ferons tout pour que soient élus les 14 candidats socialistes investis par notre parti à l’occasion des scrutins des 10 et 17 juin prochains.  

 

L’occasion nous est donnée de renforcer les positions de la gauche et du parti socialiste en Auvergne dans les prochains jours. Je prendrais bien évidemment une part active à cette campagne aux côtés de mes amis candidats, après avoir coordonné au niveau régional celle de Ségolène Royal.

 J’aurai bien sûr l’occasion dans les prochains jours de vous faire part sur mon blog de mon sentiment dans le cadre de cette campagne qui me permet actuellement d’aller à la rencontre de la population aux côtés des candidats socialistes que je soutiens sans réserve.

 

 

Repost 0
3 mai 2007 4 03 /05 /mai /2007 18:25

J' appelle à nouveau  les auvergnates et les auvergnats à se prononcer massivement  en faveur de la candidate Ségolène Royal le dimanche 6 mai.

 

L’enjeu de cette élection présidentielle est majeur pour la France alors que s’opposent 2   projets de société. Seule Ségolène Royal, avec son Pacte présidentiel fort de 100 propositions est à même de répondre aux préoccupations économiques, sociales et environnementales de la société française. Elle a su démontrer ces dernières semaines sa compétence, ses capacités d’ouverture, de dialogue et d’initiative, sa volonté et sa détermination pour construire une France plus juste.

Je compte sur votre soutien pour que notre pays connaîsse ce dimanche l' alternance et le changement.

 

Repost 0

Mieux connaître

Recherche

Articles Récents