Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 janvier 2011 5 21 /01 /janvier /2011 15:37

Janv.-20-2011_Rencontre-ARF-PM-006.jpgCela faisait un bon moment que mes collègues de l’Association des Régions de France et moi-même demandions à être reçus par le Premier Ministre à Matignon, le dialogue ayant été longuement interrompu. Aux côtés du président de l’ARF, Alain Rousset, nous sommes heureux d’avoir enfin pu rencontrer, jeudi 20 janvier, François Fillon , qui était accompagné de François Baroin et Philippe Richert. Pour l’ARF, cette entrevue a tout d’abord été l’occasion de mettre l’accent sur les conséquences désastreuses de la réforme territoriale.

 

Les collectivités, à commencer par les Régions, sont de gros « investisseurs » sur le plan national. Une réforme qui entraîne la perte de leur autonomie financière est particulièrement paralysante. C’est à ce titre que les présidents de Régions souhaitent une rapide clarification des compétences entre l’Etat et les Régions, et surtout qu’une solution soit trouvée pour les ressources de nos collectivités. Il est impératif de doter les Régions des moyens nécessaires pour assurer leurs missions dans les meilleures conditions possibles. Nous savons tous que le coût de la vie augmente, que nos compétences régionales ne font que s’accroître, et pourtant, en 2011, l’Auvergne a dû bâtir son budget avec 18 millions d’euros de moins qu’en 2010 ! L’Etat ne peut pas ignorer plus longtemps cet état de fait : des marges de manœuvre de plus en réduites compromettent le développement à venir de nos territoires.

 

Au cours de cette rencontre avec François Fillon, il a été convenu que l’Etat et les Régions lancent plusieurs groupes de travail communs. C’est très important : il est crucial que nos collectivités soient consultées sur les questions de stratégie économique et industrielle, d’aménagement du territoire ou d’avenir des transports ferroviaires, pour ne prendre que quelques exemples. Voilà les messages qu’avec Alain Rousset et la délégation de l’ARF, nous sommes allés porter à Matignon, où nous avons enfin été reçus. Le rétablissement du dialogue entre l’Etat et les Régions était nécessaire, en conformité avec l’ambition de la décentralisation. Souhaitons qu’à l’avenir, les échanges entre nous ne soient pas à sens unique et que les Régions seront écoutées, comme il se doit, au plus haut niveau de l’Etat. Les Régions ont besoin de la solidarité nationale, certes ; mais la France, à l’instar des autres pays d’Europe, elle aussi, a besoin des Régions…

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Mieux connaître

Recherche

Articles Récents